Méliphage à joues d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Calligavis chrysops

Description de cette image, également commentée ci-après

Méliphage à joues d'or

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Meliphagidae
Genre Calligavis

Nom binominal

Calligavis chrysops
(Latham, 1802)

Statut de conservation UICN

( LC)
LCIUCN3.1 : Préoccupation mineure

Le Méliphage à joues d'or (Calligavis chrysops, anciennement Lichenostomus chrysops) est une espèce de passereaux méliphagee originaire d'Australie. Il est très proche du Méliphage versicolore et du Méliphage des mangroves. Il est constitué de trois sous-espèces. L'espèce est en partie migratrice, les oiseaux migrant du sud vers le nord pendant l'hiver austral.

Description[modifier | modifier le code]

Il a une taille de 15 à 17,5 cm. Comme son nom l'indique, il a une bande jaune doré sur les joues, entre deux bandes noires et un œil bleu. Les deux sexes sont semblables, mais les mâles sont légèrement plus gros et plus lourds. Les jeunes sont semblables aux adultes, mais ils sont plus pâles, il manque des stries au-dessus et le croupion est plus brun. L'espèce est capable de détecter des champs géomagnétiques et s'en sert pour naviguer lors de la migration.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Il habite la côte est de l'Australie depuis le nord du Queensland jusqu'à l'Australie-Méridionale. Son principal habitat est les forêts ouvertes et les bois mais il est également présent dans les parcs des zones urbaines. Il peut habiter également dans les forêts tropicales et les forêts de mangrove. Il vit du niveau de la mer à la zone subalpine.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de nectar, notamment celui des eucalyptus et des Banksias, de graines, de fruits et d'insectes et cherche principalement sa nourriture dans le feuillage des arbres.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Il vit en couples.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le mâle établit un territoire, que les deux parents vont défendre contre les nouveaux venus de la même espèce ou d'autres. Au cours de la saison de reproduction les couples peuvent avoir plusieurs couvées. Les nids, qui sont situés près du sol, sont construits par la femelle seule et elle seule couve les œufs. La taille de la couvée varie de 1 à 3 œufs et il faut deux semaines environ pour que les œufs éclosent. À l'éclosion, les deux parents se partagent l'alimentation des jeunes poussins. Ils ont leur plumage définitif au bout de 13 jours et quittent le territoire parental après un nouveau délai de deux semaines.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

À la suite des travaux phylogéniques de Nyári et Joseph (2011), cette espèce est déplacée dans le genre Calligavis par le Congrès ornithologique international dans sa classification de référence version 3.4 (2013).

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après le Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des trois sous-espèces suivantes :

  • Lichenostomus chrysops chrysops
  • Lichenostomus chrysops samueli
  • Lichenostomus chrysops barroni

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nyári A.S. & L. Joseph (2011), « Systematic dismantlement of Lichenostomus improves the basis for understanding relationships within the honeyeaters (Meliphagidae) and the historical development of Australo-Papuan communities », Emu, vol. 111, p. 202-211.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :