Mélanocyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les mélanocytes sont les cellules qui pigmentent la peau, les poils ou les plumes des vertébrés. Ce sont des dérivés de la crête neurale. Les mélanocytes peuvent être situés dans le derme ou dans l'épiderme, ainsi que dans l'œil (iris, rétine), l'oreille interne (cochlée, strie vasculaire), l'épithélium digestif... Ils produisent des mélanosomes (granules pigmentés riches en mélanines). Ils protègent le tégument du soleil et permettent de colorer les organismes (rôle dans la communication, le mimétisme...).

Dans certaines espèces, dont l'espèce humaine, les mélanosomes ne restent pas dans les mélanocytes, mais sont évacués en direction des kératinocytes. Dans l'espèce humaine, la proportion de mélanocytes de la peau par rapport aux kératinocytes est constante quelle que soit l'intensité de la pigmentation. Chaque mélanocyte fournit en mélanosomes 40 kératinocytes en moyenne, bien que leur densité ne soit pas la même sur toutes les parties du corps (elle est par exemple faible sur la paume des mains et la plante des pieds). Des mutations dans les gènes gouvernant la migration des mélanocytes sont responsables de la plupart des aspects pie (taches blanches) du pelage de certains mammifères.

Sous l’effet des UV, les kératinocytes secrètent l’hormone alpha-MSH par scission de la pro-opiomélanocortine (POMC), avec l'intervention de la protéine p53. L’alpha MSH s’attache aux mélanocytes et stimule la production de mélanine. P53 étant également une protéine produite en cas de stress, cela pourrait expliquer l’hyperpigmentation qui apparait parfois, particulièrement chez les personnes âgées, en cas d’irritation prolongée de la peau[1].

Le rôle joué par les mélanocytes de l'oreille interne n'est pas encore complètement élucidé, mais son importance est suggérée par les observations de la science vétérinaire et de la médecine. Certaines variétés d'animaux domestiques aux oreilles entièrement blanches (indication que les mélanocytes n'ont pas migré jusqu'à cette partie du corps lors de l'embryogenèse) présentent un taux de surdité supérieur à ceux qui ont les oreilles tachetées. Le rôle joué par le mélanocyte dans l'audition serait indépendant de la production de mélanine. En effet, les albinos, chez qui la dépigmentation ne provient pas de l'absence de mélanocytes, ne souffrent pas typiquement de surdité, alors qu'elle est très fréquente dans le syndrome de Waardenburg lié à une migration anormale des mélanocytes.

La transformation tumorale d'un mélanocyte donne un mélanome.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. David E Fisher et al. Cell 9 mars 2007 ; lire en ligne dans Science Daily du 11 mars 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]