Mégaron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plan synthétique : 1/Vestibule 2/Salle principale 3/Colonnes

Le mot mégaron (μέγαρον) désigne la pièce principale (parfois unique) des habitations de l'âge du bronze, en Grèce et en Anatolie, et par extension le nom de ce type de maison. Elle dispose d'un foyer central entouré de deux ou quatre colonnes[1]. Chez Homère, le terme « mégaron » ne désigne qu'une grande salle sans plus de précision, mais en archéologie, l'usage limite aujourd'hui sa signification à une certaine forme architecturale que l'on trouve dans toutes les habitations et palais mycéniens.

Différents types de mégaron[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs variantes du mégaron, à partir d'un type général, qui est la « pièce longue », grande pièce rectangulaire où la porte se situe alors toujours sur l'un des petits côtés. Cette pièce rectangulaire est séparée en deux par une colonnade en bois qui soutient un toit à double pente couvert de lattes en bois ou/et de chaume. Un large espace vide entre le toit et le mur de façade permet l'entrée de la lumière et l'évacuation de la fumée car la maison grecque standard n'a pas de cheminée (seuls les riches ont des conduits pour cheminée)[2].

Cette configuration pourrait être originaire de la Russie de l'époque paléolithique[3].

Le mégaron mycénien se compose d'un porche (αἴθουσα), d'un vestibule (πϱόδομος)[4] et d'une grande salle abritant un foyer central et un trône. Le porche donne sur une cour à laquelle on accède par un portail ornemental.

Le temple grec serait peut-être la forme la plus aboutie du mégaron[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Valentin Müller, Development of the "Megaron" in Prehistoric Greece, Archaeological Institute of America,‎ 1994

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]