Médium à peindre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Médium.


En peinture, un médium à peindre est une préparation à base de liant et diluant, voire de résine, utilisée pour modifier la consistance de la peinture[1].

Le médium est principalement employé avec les peintures en pâte telles que la peinture à l'huile et la peinture acrylique, plus rarement en aquarelle ou en gouache. Il permet notamment d'améliorer la consistance de la pâte et de réaliser des glacis ou des effets de texture tels que les empâtements légers.

D'autres médiums spécifiques, gel ou liquide, peuvent aider à rendre la peinture opaque ou transparente, mate ou brillante, fluide ou épaisse ou l'aider à sécher plus lentement ou plus rapidement.

Médiums pour l'huile[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreux types de médium pour l'huile, à tel point que l'on pourrait retracer l'histoire de la peinture en les parcourant. Les médiums à base de résine sont employés en peinture dès la Renaissance, les médiums à base de cire d'abeille sont eux utilisés depuis la plus haute antiquité.

Les Primitifs flamands utilisaient au moins trois sortes de médium dans l'élaboration d'une œuvre :

  • La sous-couche était obtenue en ajoutant aux pigments, préalablement liés avec de l'huile, une émulsion huile et œuf.
  • Pour les rehauts de lumière, ils utilisaient une émulsion huile et colle.
  • Enfin pour réaliser les glacis, ils utilisaient une huile cuite avec de la résine de pin et des sels métalliques.

Aujourd'hui, on distingue deux types de médiums à peindre :

  • Les médiums oléo-résineux (classiques) composés d'une résine (naturelle ou synthétique) et d'une huile (de préférence cuite), auxquelles sont ensuite ajoutés un solvant et des additifs éventuels. Les recettes sont diverses et variées, plus ou moins fidèles à celles des Anciens qu'elles essaient d'imiter.
  • Les médiums alkydes (modernes) sont à base de résines alkydes, des résines modifiées aux huiles siccatives. Ils sont plus faciles à utiliser et rapides à sécher.

Médiums pour l'acrylique[modifier | modifier le code]

L'acrylique est une technique picturale récente qui peut s'employer pure ou diluée à l'eau comme la gouache. Il existe des médiums à peindre pour l'acrylique qui donnent des effets variés. Certains médiums servent à pallier les inconvénient de l'acrylique comme les médiums à retardement pour ralentir le séchage, ou les médiums couvrants pour augmenter l'opacité des couleurs.

Les fabricants de peintures acryliques proposent une vaste éventail de médiums : gels ou liquides, médium-vernis, médium à glacis, médium d'empâtement mais aussi médium de lissage, filant ou à effet (nacré, scintillant, interférant). A ne pas confondre avec certains additifs (épaississants, fluidifiant et retardateur de séchage).

Médiums pour l'aquarelle et la gouache[modifier | modifier le code]

Pour ces techniques, les médiums en améliorent les propriétés.

La gomme arabique augmente la brillance, la glycérine permet une meilleure fluidité dans l'application, le fiel de bœuf sert à faciliter l'adhérence sur des supports non absorbants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CNRTL