Médias en Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Éthiopie, la Constitution garantit la liberté d'expression et de la liberté de la presse. Toutefois, la radio, la télévision et la presse écrite restent majoritairement sous le contrôle de l'État même si, officiellement, la censure a été abolie depuis une loi de 1992.

Agences d'informations[modifier | modifier le code]

L'agence de presse officielle est « l'Ethiopian News Agency » (ENA).

Presse écrite[modifier | modifier le code]

En raison de la pauvreté, du faible taux d'alphabétisation et d'une faible distribution en dehors de la capitale Addis-Abeba, la presse n'est accessible qu'à une petite partie de la population. La loi permet à tout éthiopien d'exercer une activité de presse, à condition de ne pas mettre en danger la sûreté de l'État, ni calomnier des personnes, ni inciter à la guerre civile. Il existe une presse privée qui n'hésite pas à critiquer le gouvernement ainsi que des publications de l'opposition en exil. Les partis d'opposition et l'organisation éthiopienne des droits de l'homme (Ethiopian Human Rights Council, EHRCO) peuvent aussi critiquer le gouvernement. Toutefois, de trop vives critiques sont rapidement assimilées à de l'incitation aux conflits ethniques ou à de la calomnie ce qui explique que, régulièrement, des éditeurs, distributeurs et journalistes sont arrêtés par la police, incarcérés pendant plusieurs semaines voir plus.

En 2009, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe l'Éthiopie au 140e rang sur 175 pays[1]. Des « problèmes sensibles » y ont été observés[2].

Radios[modifier | modifier le code]

  • Radio Addis Abeba, radio d'État.

Télévision[modifier | modifier le code]

La télévision éthiopienne d'Etat « Ethiopian Television » (ETV) diffuse 42 heures hebdomadaires de programmes en anglais et en amharique (40 000 téléspectateurs).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Reporters sans frontières  : Classement mondial 2009 [1]
  2. Reporters sans frontières [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]