Médecine esthétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La médecine esthétique est un ensemble d'actes médicaux visant à améliorer l'apparence physique d'une personne ainsi qu'à diminuer et retarder les effets du vieillissement. Le médecin esthétique prend en charge le patient dans sa globalité. Face aux lourds investissements matériels, les médecins peuvent se regrouper sur des plateaux techniques dans lesquels les équipements, notamment les lasers, sont partagés entre médecins.

Indication[modifier | modifier le code]

La médecine esthétique intervient :

  • dans le traitement des rides et des cicatrices ;
  • dans l'épilation durable ;
  • dans le traitement des taches pigmentaires et des vaisseaux sanguins disgracieux ;
  • dans le vieillissement du visage, des mains, du décolleté et du regard ;
  • dans la prévention du vieillissement corporel ;
  • dans les détatouages au laser.

Le médecin esthétique est un médecin polyvalent ayant des connaissances médicales larges. Ses domaines de compétences sont la mésothérapie, la médecine générale, la biologie, la dermatologie, l'endocrinologie, la gynécologie, la psychologie.

Actes esthétiques les plus fréquents[modifier | modifier le code]

La quasi-majorité de ces actes médicaux ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et sont soumis à TVA.

Une pratique réglementée[modifier | modifier le code]

En France, la médecine esthétique n'est pas une spécialité reconnue par le Conseil national de l'Ordre des médecins, mais une spécialisation de médecine générale.

Différentes catégories de médecins peuvent pratiquer la médecine esthétique : dermatologues, médecins généralistes ou angiologues spécialisés en médecine esthétique, chirurgiens esthétiques, chirurgiens de la face et du cou ou chirurgiens maxillo-faciaux.

Certains ophtalmologues, ORL et même dentistes réalisent également des actes de médecine esthétique, comme les injections anti-rides.

Tout médecin pratiquant la médecine esthétique doit être inscrit au tableau du conseil de l'Ordre, être autorisé à pratiquer sur le territoire où il exerce et justifier d'une formation spécifique (souvent un diplôme inter-universitaire). Il peut aussi appartenir à une ou plusieurs associations de médecine esthétique (SFME, AFME, SOFMMA,…) qui organisent des congrès professionnels au cours desquels les médecins se forment et échangent des informations entre eux.

Les formations[modifier | modifier le code]

Tout médecin peut avoir accès à une formation en médecine esthétique. Les diplômes de spécialisation sont :

  • diplôme inter-universitaire (DIU) de médecine morphologique et anti-âge ;
  • diplôme universitaire (DU) de dermatologie esthétique et cosmétologie.

Depuis 1993, le CIME (Collège International de Médecine Esthétique) propose un enseignement post-universitaire privé qui forme les praticiens à la pratique de l'ensemble des actes de Médecine Esthétique. À l'issue de ce cursus de 2 ans, les médecins sont titulaires d'un diplôme privé reconnu par l'UIME (Union internationale de médecine esthétique) qui regroupe actuellement 27 pays.

Associations de médecine esthétique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]