Médaille commémorative du Maroc (1909)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Médaille commémorative du Maroc (1909)
Image illustrative de l'article Médaille commémorative du Maroc (1909)
Médaille commémorative du Maroc (1909)

Type Ordre unique
Décerné pour Participation aux opérations de pacification
Chiffres
Date de création 22 juillet 1909
Total de récompensés 63200

Image illustrative de l'article Médaille commémorative du Maroc (1909)
Ruban de la Médaille commémorative du Maroc (1909)


La Médaille commémorative du Maroc récompensait les militaires, marins, indigènes, les personnels de la Marine, les fonctionnaires civils ainsi que les personnels des sociétés de secours aux blessés militaires ayant pris part aux opérations militaires de pacification, ou contribué à la défense des propriétés sur tout le territoire marocain.

Historique et modalités d'attribution[modifier | modifier le code]

La Médaille commémorative du Maroc a été créée par la loi du 22 juillet 1909, en vue de récompenser les troupes qui, aux ordres du futur maréchal Louis Lyautey, furent engagées dans les opérations de pacification effectuées de 1907 au 30 mars 1912, date de la promulgation du traité de Fès.

Elle fut remise à 63 200 titulaires.

Remarque : les opérations effectuées en 1915, puis de 1925 à 1926 pour écraser dans le massif du Rif la révolte des tribus conduites par le chef nationaliste Abdelkrim El Khattabi, furent récompensées par l’attribution de la Médaille coloniale avec les agrafes « Maroc 1915 » et « Maroc 1925-1926 ».

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Largeur de 36 mm.

  • Ruban : vert avec trois raies verticales blanches, de 7 mm pour la centrale et de 2 mm pour les latérales.
  • Agrafes : quatre agrafes en argent, de style oriental :
    • Casablanca décernée aux marins et soldats embarqués à destination de cette ville du 5 août 1907 au 15 juin 1909 ;
    • Oudjda décernée pour les opérations effectuées entre le 29 mars 1907 et le 1er janvier 1909 ;
    • Haut-Guir décernée pour les opérations effectuées entre le 6 mars et le 10 juin 1908 et celles menées du 15 août au 7 octobre 1908 ;
    • Maroc décernée pour les opérations postérieures à 1912.

Médaille : L'avers est analogue à la Médaille commémorative de Syrie-Cilicie, œuvre du graveur Georges Lemaire. Au revers, sur le drapeau, sont rappelés les noms de Casablanca, Haut-Guir, Oudjda.

Articles connexes[modifier | modifier le code]