Márk Rózsavölgyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Márk Rózsavölgyi

Márk Rózsavölgyi - né Mordechele Rosenthal - est considéré par les Hongrois comme le « père du csárdás ». Il est l'un des derniers compositeurs de Verbunk, la musique de danse des sergents recruteurs de l’armée autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans un village juif aux confins de l’actuelle Slovaquie, violoniste virtuose, il se déguise en Tzigane pour attirer l’attention du public. Sa carrière itinérante se stabilise avec un engagement à l’opéra de Timisoara (alors en Autriche, actuellement en Roumanie) avant de connaître le succès à Budapest. À 35 ans, il reçoit le nom hongrois de Mark Rozsavölgyi en reconnaissance de sa contribution à la musique nationale naissante. D’abord pseudonyme, ce nom deviendra officiel. Son œuvre est à la fois caractéristique de la musique hongroise, et enracinée dans sa culture d’origine : la musique populaire juive et tzigane.

Références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ignaz Reich, Beth-El, i. pp. 25-34, Budapest, 1878.