Mário Cesariny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mário Cesariny, peinture

Mário Cesariny de Vasconcelos, né à Lisbonne le 9 août 1923 et mort dans cette ville le 26 novembre 2006[1], est un peintre et poète, considéré comme le principal représentant du surréalisme portugais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mário Cesariny étudie à l'école des arts décoratifs, il étudie aussi la musique auprès d'un compositeur. Il entre à l'Académie de la Grande Chaumière où il rencontre André Breton en 1947.

Il fonde le mouvement surréaliste de Lisbonne avec d'autres artistes comme Alexandre O'Neill ou Artur do Cruzeiro Seixas, qu'il a connu à l'école des arts décoratifs. Il écrit un manifeste du surréalisme portugais avec António Maria Lisboa. Il fonde plus tard un second groupe surréaliste dissident du premier. Son œuvre se caractérise par une expérimentation constante.

Il devient est aussi proche de résistants au régime fasciste de Salazar. Dans les années 1960 et 1970, il a été persécuté par la police judiciaire portugaise pour son homosexualité. Elle transparaît dans certaines de ses œuvres (Lisboa-os-Sustos) et l'a conduit à séjourner en Grande-Bretagne et en France. Il a plus tard parlé ouvertement de sa sexualité[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Labyrinthe du chant, traduit par Isabel Meyrelles et l'auteur, présenté par José Pierre, L'Escampette, 1994.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce du décès sur l'International Herald Tribune
  2. Entretien avec Cesariny, janvier 2002.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]