Lynn Conway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conway.
Lynn Conway en juillet 2006

Lynn Conway, née en 10 janvier 1938, est une informaticienne et inventeure américaine.

Sa plus grande réussite est probablement la révolution en matière de design VLSI qu'elle initia avec Carver Mead — un incubateur mondial de l'industrie de la Conception Automatisée de Circuits Électroniques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle travaille chez IBM dans les années 1960 et est considérée comme l'auteur de la gestion généralisée des instructions dynamiques, une avancée-clé utilisée dans l'exécution désordonnée d'instructions, utilisée par tous les processeurs modernes pour améliorer les performances, en utilisant les cycles non utilisés, réduisant ainsi le temps d'inactivité.

IBM renvoie Conway en 1968 après qu'elle leur eut révélé son identité transgenre et prévoyait de faire une chirurgie de réattribution sexuelle pour avoir un corps de femme. Harry Benjamin la traite. Elle avait auparavant, dans les années 1950, tenté d'effectuer sa transition, qui avait échoué à cause du climat médical de l'époque.

Quand elle vivait en tant qu'homme, Conway fut mariée à une femme et eut deux enfants[1]. Après avoir perdu son emploi chez IBM et l'accès à ses enfants, elle recommence sa carrière en tant que femme depuis le début, travaillant comme simple programmeuse. Elle rejoint le Xerox PARC en 1973 où elle travaille sur le design VLSI. Avec Carver Mead, elle est la coauteure de Introduction to VLSI Systems (Présentation des Systèmes VLSI), un ouvrage fondamental qui devient une référence académique.

Dans les années 1980, Conway travaille pour le DARPA au sujet de l'informatique stratégique et devint alors professeure à l'Université du Michigan en 1985. En 1989, elle est élue à l'Académie Nationale Américaine d'Ingénierie pour ses réussites dans le design VLSI.

Après être partie en retraite du professorat en décembre 1998, elle décide de révéler de nouveau qu'elle était transsexuelle en 1999 après qu'elle eut réalisé que l'histoire de son travail chez IBM pourrait être mise en avant par des recherches peu après. Depuis cette époque, elle est devenue une porte-parole majeure pour les droits des personnes transsexuelles, y compris sur l'abolition de la discrimination en emploi et la pathologisation psychiatrique sur l'identité de genre.

En 2002, Conway épouse Charles Rogers, avec qui elle vivait depuis 1988. En 2006, ils résident à Ann Arbor (Michigan) aux États-Unis.

En 2012, IEEE a publié un document sur sa contribution pour les systèmes VLSI[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Hiltzik, « Through the Gender Labyrinth », Los Angeles Times,‎ 19 nov. 2000 (lire en ligne)
  2. IEEE Solid-Stage Circuits Magazine

Liens externes[modifier | modifier le code]