Lydie Solomon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lydie SolomonLydie Waï

Description de l'image  Defaut.svg.
Naissance 1982
Activité principale Pianiste
Activités annexes Compositrice, Actrice, Chanteuse
Années d'activité Depuis 1992
Collaborations François-René Duchâble
Formation CNSMD de Paris
Maîtres Jacques Rouvier
Site internet lydie-solomon.com

Lydie Solomon (Lydie Waï Solomon) est une pianiste[1] et actrice [2] française, née en 1982, d'un père franco-roumain et d'une mère coréenne. Elle parle couramment le français, le coréen, l'anglais et l'espagnol[3],[4].

Une virtuose précoce[modifier | modifier le code]

Après avoir commencé le piano dès l'âge de deux ans, Lydie Solomon entre à l'École normale de musique de Paris à sept ans. Elle suit les enseignements de Pascal Devoyon et Dominique Merlet. Elle donne un premier récital à l'âge de dix ans dans le cadre du Printemps musical de Silly (Belgique). À 13 ans elle remporte le concours de Radio France, ce qui lui vaudra de se produire avec l'Orchestre national de la Garde Républicaine, concert diffusé sur France Musique[3].

Elle entre ensuite au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où elle est l'élève notamment de Jacques Rouvier :

  • 1996 : Premier prix à l'unanimité du jury
  • 1997 : Diplômée à l'unanimité avec les félicitations du jury du degré de Perfectionnement.
  • 2000 : Premier prix avec mention Très bien, en piano, formation musicale, analyse musicale, lecture à vue, musique de chambre, art dramatique et chant choral.

Elle se produit à plusieurs reprises en Corée du Sud après avoir été remarquée par les chefs d'orchestre Myung-Whun Chung et Nanse Gum. François-René Duchâble la sollicite pour des œuvres à deux pianos en 2005 et 2006.

Son premier album "Eldorado", publié en 2011 est consacré à la musique espagnole (ou hispanisante) et latino-américaine (Padre Soler, Enrique Granados, Eduardo Sánchez de Fuentes, Manuel de Falla, Debussy, Ravel, Ernesto Lecuona, José Asunción Flores, Carlos Chávez, Alberto Ginastera, Julián Aguirre, Isaac Albéniz, Astor Piazzolla) et contient deux compositions originales [4],[5].

En 2013, Lydie Solomon présente un nouveau programme consacré aux liens peu connus entre la musique de Frédéric Chopin et celle de divers compositeurs cubains, intitulé « De Chopin à Cuba »[6]. Elle participe à l'événement « Play Me I'm Yours » à Paris[7].

Lydie Waï[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2010, Lydie Solomon met une parenthèse à sa carrière de pianiste.

Elle entre au Cours Florent et suit une formation à l'Actors Studio.

Sous le nom de scène de Lydie Waï, elle tient le premier rôle féminin dans l'ultime long métrage Vivre ! d'Yvon Marciano, sorti en 2009[8]. Elle y joue Kim, une pianiste trahie par ses mains fatiguées par des années de sollicitation trop intense[9] .

Elle compose également des chansons qu'elle interprète en concert et publie l'album "Harmonie" avec Thierry Lier en 2009.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Disque de concerts en Corée, 2001, Dichter Liebe Classics.
  • Harmonie, CD, 2009, Consultatis.
  • Eldorado, de Padre Soler à Astor Piazzola, CD, 2011, Intrada.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

TV[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Série Profilage (Saison 4 épisode 11) : Sophia Kaplan

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Hillériteau, « Lydie Solomon », Le Figaro,‎ 10 mai 2011 (consulté le 15 août 2013)
  2. « Les autres films (dont Vivre!) », Les Échos,‎ 7 octobre 2009, p. 13 (lire en ligne)
  3. a et b « Rencontre avec Lydie Solomon », www.voltaireonline.eu,‎ 29 mai 2011 (consulté le 14 septembre 2012)
  4. a et b [vidéo]Jacques Herbaut, Marion Uhle. (2011). Interview à l'occasion de la sortie dEldorado'. voltaireonline-eu.
  5. Frédéric Menu, « Un « Eldorado » de cœur », L'Est républicain,‎ 26 mai 2012 (lire en ligne)
  6. Alain Pilot, « Lydie Solomon », Radio France internationale,‎ 30 juillet 2013 (consulté le 17 août 2013)
  7. Victoire Chevreul, « Lydie Solomon nous transporte à Cuba pour « Play Me I’m Your’s » ! », Radio VL,‎ juillet 2013 (consulté le 15 août 2013)
  8. « Le casting de Vivre ! », Première,‎ 2009 (consulté le 19 septembre 2012)
  9. Roland Vieuxtemps, « Cizos. Lydie Waï-Solomon sur scène », La Dépêche du Midi,‎ 29 octobre 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]