Lycodon rufozonatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lycodon rufozonatus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Lycodon rufozonatus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Lycodon

Nom binominal

Lycodon rufozonatus
Cantor, 1842

Synonymes

  • Dinodon rufozonatum (Cantor, 1842)
  • Dinodon cancellatum Duméril & Bibron, 1854
  • Eumesodon striatus Cope, 1860
  • Dinodon rufozonatum walli Stejneger, 1907

Lycodon rufozonatus est une espèce de serpents de la famille des Colubridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Lycodon rufozonatus

Lycodon rufozonatus est un serpent nocturne[1]. C'est une espèce non-venimeuse[2] pouvant atteindre 160 cm. Son dos est brun roussâtre avec plusieurs rayures transversales noires. Le dessous de sa tête varie du blanc sale est beige sale. Son ventre est blanc ou gris clair avec quelques zones pigmentées de sombre essentiellement dans la partie antérieure de son corps et sur le dessous de sa queue.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Ce serpent se rencontre dans les zones agricoles, les forêts et à proximité des plans d'eau. Son alimentation est composée de poissons, amphibiens, lézards, serpents, oiseaux, rongeurs voire des œufs de serpents, des coléoptères ou des animaux écrasés sur les routes (en particulier des crapauds). Les femelles pondent 8 œufs au printemps ou en été. À leur naissance les juvéniles mesurent environ 23 cm. Pour se défendre ce serpent est prompt à mordre et libère une substance nauséabonde par ses glandes anales pour faire fuir son agresseur.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (5 août 2013)[3] :

  • Lycodon rufozonatus rufozonatus Cantor, 1842
  • Lycodon rufozonatus walli (Stejneger, 1907) - îles Ryūkyū

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, du latin rufus, « rouge », et zonatus, « rayé », lui a été donné en référence à sa coloration dorsale. La sous-espèce est nommée en l'honneur de Frank Wall[4].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Cantor, 1842 : General features of Chusan, with remarks on the flora and fauna of that island [part 1]. Annals and magazine of natural history, sér. 1, vol. 9, p. 265-278 (texte intégral).
  • Stejneger, 1907 : Herpetology of Japan and adjacent Territory. United States National Museum Bulletin, vol. 58, p. 1-577 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Lycodon rufozonatus sur snakesoftaiwan.com.
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 5 août 2013
  4. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296