Luynes (Bouches-du-Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luynes.
Luynes
Église de Luynes
Église de Luynes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Aix-en-Provence
Canton Aix-en-Provence-Sud-Ouest
Intercommunalité Communauté d'agglomération du pays d'Aix
Commune Aix-en-Provence
Code postal 13080
Géographie
Coordonnées 43° 29′ 11″ N 5° 25′ 05″ E / 43.486318, 5.418159 ()43° 29′ 11″ Nord 5° 25′ 05″ Est / 43.486318, 5.418159 ()  
Altitude Min. 140 m – Max. 160 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 15.svg
Luynes

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 15.svg
Luynes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Luynes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Luynes

Luynes est un quartier situé dans la commune française d'Aix-en-Provence, dans le canton d'Aix-en-Provence-Sud-Ouest. Luynes tire son nom de la rivière homonyme qui la traverse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites des époques gauloise et romaine ont été mis au jour à Luynes. Dans le quartier de la Blaque, de la céramique, des amphores, de la sigillée et d'autres éléments ont été découverts en 1988 et signalent la présence d'un établissement à l'époque du Haut-Empire (Ier ‑ IIIe siècles)[1]. Au lieu-dit Saint-Jean, c'est une villa antique qui a été découverte en 1965 grâce à des photographies aériennes, même si une prospection pédestre s'est révélée moins convaincante, avec la mise au jour d'un seul mur[1].

Luynes est décrit à la fin du XVIe siècle comme « une petite ferme à la porte d'Aix[2] ». Elle appartenait alors à Guillaume Ségur, chanoine de la cathédrale de Marseille[3]. La famille Ségur s'alliant avec les Margalet, les Margalet de Ségur deviendront seigneurs de Luynes. L'agglomération qui se développe dans les siècles qui suivent tire donc son nom d'un domaine agricole situé au bord de la Luynes.

Le titre des ducs de Luynes, créé en août 1619, a pour origine les domaines de la famille d'Albert à Luynes.

Éducation[modifier | modifier le code]

Les deux principales structures d'enseignement de l'agglomération sont le lycée Georges-Duby, à vocation internationale, comprenant une section allemande et une section anglaise, ainsi que le Centre international privé pour l'éducation et la culture (CIPEC) (École primaire) et l'International bilingual school of Provence ou « I.B.S. of Provence » (École secondaire), tous deux établissements privés créés en 1984. L'EPIM École Privée Internationale de Méditerranée a ouvert également un deuxième établissement sur Luynes (école élémentaire).

Le 1er avril 2010, Jean-Noël Guérini, président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, annonce la construction d'un collège à Luynes pour la rentrée 2014[4].

A noter l'école élémentaire Edouard Peisson.

Prison de Luynes[modifier | modifier le code]

La maison d'arrêt de Luynes, mise en fonction le 5 juin 1990[5] est située entre le CD59 et l'autoroute A51. Elle reçoit, outre les détenus provisoires, une population carcérale particulière, comme les mineurs, les détenus particulièrement surveillés (DPS) et les condamnés à faible reliquat de peine[5]. Elle héberge en 2010 613 détenus, soit un taux d'occupation de 125 %[6]. Il s'agit exclusivement d'hommes. Un atelier de 1 200 m2 permet à 80 détenus de travailler dans le façonnage et les conditionnements[5]. Il est également possible de suivre une formation professionnelle de 3 à 6 mois pour 180 détenus[5]. Une bibliothèque de 60 m2, contenant 5 000 ouvrages est aussi accessible aux détenus[7].

Un projet d’agrandissement doit voir le jour en 2015, pour un bâtiment de 600 à 700 places[6].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 2011[8], Zinédine Zidane inaugure[9] le complexe sportif de futsal, « son complexe[8] », le Z5[10]. Il est ouvert au public depuis le 25 juin 2011[9].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte archéologique de la Gaule : Aix-en-Provence, pays d'Aix, val de Durance », 13/4, Fl. Mocci, N. Nin (dir.), Paris, 2006, Académie des inscriptions et belles-lettres, ministère de l'Éducation nationale, ministère de la Recherche, ministère de la Culture et de la Communication, maison des Sciences de l'homme, centre Camille-Jullian, ville d'Aix-en-Provence, communauté du pays d'Aix, p. 477-9.
  2. La France sous ses rois : essai historique sur les causes qui ont préparé et consommé la chute des trois premières dynasties, A. H. Dampmartin, vol. 3, Lyon, Paris, 1810, p. 213
  3. Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France, Alexandre Petitot, Louis-Jean-Nicolas Monmerqué, Claude Bernard Petitot, Paris, 1821, p. 354.
  4. « Guérini lance le collège de Luynes "pour de bon" ce coup-ci », La Provence, 2 avril 2010.
  5. a, b, c et d « Aix-Luynes, maison d'arrêt », annuaires.justice.gouv.fr.
  6. a et b S. Pardini, « À l’étroit, la maison d’arrêt de Luynes repousse ses murs », La Provence.com, 11 novembre 2010.
  7. « À la maison d'arrêt de Luynes, le livre répond au besoin d'évasion », La Provence.com, 30 octobre 2008.
  8. a et b Z5, inauguration
  9. a et b Communiqué de presse
  10. Five complexe

Liens externes[modifier | modifier le code]