Luxation acromio-claviculaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luxation acromio-claviculaire
Classification et ressources externes
Luxation acromioclaviculaire.jpeg
Luxation acromio-claviculaire de l'épaule gauche : on note sur la photo que l'épaule est plus basse, et que la clavicule remonte en « touche de piano » ; la disjonction acromio-claviculaire est nettement visible sur la radio (1 cm) ; les vis et la cicatrice sont d'un traumatisme ancien sans rapport avec le cas présent.
CIM-10 S43.1
CIM-9 831.04, 831.14
eMedicine orthoped/462 
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale
Vue antérieure de l'épaule et de l'articulation acromio-claviculaire.

La luxation acromio-claviculaire est une luxation de l'articulation acromio-claviculaire qui unit l'extrémité externe de la clavicule à l'acromion.

C'est une lésion fréquente et bénigne concernant le sujet jeune, le plus souvent due à un traumatisme direct par chute sur le moignon de l'épaule[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Il a été proposé plusieurs classifications[1], la plus simple comprend quatre stades, par ordre croissant de gravité :

  • Stade I : Entorse acromio-claviculaire simple, avec lésion partielle des ligaments sans instabilité de la clavicule.
  • Stade II : Subluxation acromio-claviculaire, avec rupture isolée des ligaments acromio-claviculaires. Discrète mobilité de la clavicule de haut en bas en « touche de piano ». Pas de mobilité antéro-postérieure.
  • Stade III : Luxation acromio-claviculaire complète, par rupture complète des ligaments acromio-claviculaires et des ligaments coraco-claviculaires, avec perte de contact totale et permanente des surfaces articulaires. Déformation visible de l'épaule avec saillie importante de l'extrémité externe de la clavicule, que l'on peut réduire par simple pression (« touche de piano »). Il existe aussi une mobilité antéropostérieure anormale.
  • Stade IV : Stade III avec en plus une rupture de la chappe delto-trapézienne. L'extrémité externe de la clavicule est palpable directement sous la peau.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement dépend du stade de la luxation. Il comprend 2 méthodes :

  • Méthode orthopédique : Immobilisation en écharpe coude au corps pendant 10 jours à 3 semaines, ou immobilisation avec harnais orthopédique (jusqu'à 6 semaines pour un stade III) suivie d'une rééducation.
  • Méthode chirurgicale : Différentes techniques proposées selon les écoles[1],[2].

Indications[modifier | modifier le code]

  • Stades I et II : Traitement orthopédique.
  • Stade III : La prise en charge dépend des écoles[1],[2],[3], prenant en compte la motivation et l'occupation du patient, s'il est gaucher ou droitier, en fonction du côté atteint.
  • Stade IV : Traitement chirurgical avec repositionnement et fixation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d N Riand, C Sadowski, V Graf et P Hoffmeyer, « Disjonctions acromio-claviculaires : diagnostic et traitement », Rev. med. suisse, no 678,‎ 15 novembre 2000 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Hari Kovilazhikathu Sugathan, Ronald Martin Dodenhoff, « Management of Type 3 Acromioclavicular Joint Dislocation: Comparison of Long-Term Functional Results of Two Operative Methods », ISRN Surgery, vol. 2012,‎ 13 juin 2012 (ISSN 2090-5785, PMID 22779002, DOI 10.5402/2012/580504, lire en ligne)
  3. (en) Jennifer M. Hootman, « Acromioclavicular Dislocation: Conservative or Surgical Therapy », Journal of Athletic Training, vol. 39, no 1,‎ 2004, p. 10-11 (ISSN 1062-6050, PMID 15085205, lire en ligne)