Luuk Gruwez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luuk Gruwez est un poète, prosateur et essayiste belge d'expression néerlandaise né à Courtrai le 9 août 1953.

En 2009, le prix Herman de Coninck du public lui est décerné pour le poème Moeders (« Mères »), extrait de Lagerwal.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1973 - Stofzuigergedichten
  • 1977 - Ach, wat zacht geliefkoos om een mild verdriet
  • 1981 - Een huis om dakloos in te zijn
  • 1985 - De feestelijke verliezer
  • 1990 - Dikke mensen
  • 1994 - Vuile manieren
  • 1996 - Bandeloze gedichten (anthologie)
  • 2000 - Dieven en geliefden
  • 2005 - Allemansgek
  • 2008 - Lagerwal
  • 2010 - Garderobe (anthologie)
  • 2010 - Cosas perdidas
  • 2012 - Wijvenheide

Prose[modifier | modifier le code]

  • 1992 - Onder vier ogen. Siamees dagboek (avec Eriek Verpale)
  • 1994 - Het bal van opa Bing
  • 1998 - Het land van de wangen
  • 2002 - De maand van Maria. Vier vrouwenvertellingen
  • 2007 - Psillo
  • 2011 - Krombeke Retour/Deerlijk Retour

Essai et chroniques[modifier | modifier le code]

  • 1999 - Slechte gedachten (chroniques)
  • 2004 - Een stenen moeder (chroniques)
  • 2009 - Pizza, peperkoek & andere geheimen

Traduction française[modifier | modifier le code]

  • Poèmes dissolus, traduction de poèmes extraits de Vuile manieren, Bandeloze gedichten, Dieven en geliefden et Allemansgek par Marnix Vincent, Le Castor Astral, coll. « Escales du Nord », 2005 (édition bilingue)

Liens externes[modifier | modifier le code]