Lutin des tourbières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Callophrys (Incisalia) lanoraieensis

Le Lutin des tourbières (Callophrys (Incisalia) lanoraieensis) est une espèce d'insectes lépidoptères de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Theclinae, du genre Callophrys.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Incisalia lanoraieensis a été décrit par Arthur Charles Sheppard en 1934.

Synonyme : Callophrys (Incisalia) lanoraieensis ; Pelham, 2008[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Lutin des tourbières se nomme en anglais Bog Elfin[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Lutin des tourbières est un petit papillon d'une envergure de 16 mm à 24 mm, au dessus marron pour les mâles, marron orangé pour les femelles[2],[3].

Le revers des ailes antérieures est beige, celui des ailes postérieures est marron marbré de beige.

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est petite, vert clair ornée d'une bande blanche sur les flancs[3].

Espèces proches[modifier | modifier le code]

Le Lutin des pins Callophrys niphon est très semblable mais un peu plus grand.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération de mi mai à début juin[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

La plante hôte de sa chenille est Picea mariana[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Lutin des tourbières a été découvert dans la tourbière de Lanoraie, à l'est de Montréal. Il est présent en Amérique du Nord, au Canada dans le sud du Québec et quelques rares isolats en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Aux États-Unis il est présent dans le Maine, le New Hampshire et l'État de New-York[3],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside principalement dans les tourbières, les bosquets de Picea mariana[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Il est noté en préoccupation G3 et le maintien de son habitat est recommandé[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Incisalia », sur funet.fi (consulté le 3 septembre 2012)
  2. a, b, c, d et e « Callophrys lanoraieensis », sur butterfliesandmoths.org (consulté le 3 septembre 2012)
  3. a, b et c « Callophrys lanoraieensis », sur cbif.gc.ca (consulté le 3 septembre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]

Première publication[modifier | modifier le code]

SHEPPARD A. C., A New Species of the Genus Incisalia, Canadian Entomologist, LXVI, pp. 141-142. (1934)