Lutéine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lutéine
Structure de la Lutéine, une xanthophylle.
Structure de la Lutéine, une xanthophylle.
Identification
No CAS 127-40-2
No EINECS 204-840-0
No E E161b
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C40H56O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 568,8714 ± 0,0365 g/mol
C 84,45 %, H 9,92 %, O 5,62 %,
Propriétés physiques
fusion 196 °C
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La lutéine (du latin luteus, jaune) (C40H56O2) est un des 600 caroténoïdes connus.

On la trouve dans le jaune d'œuf, les légumes jaunes (maïs, carotte) ou à feuilles vertes (épinards, oseille) et des fleurs comestibles telles que l'œillet d'Inde (Tagetes).

Utilisation[modifier | modifier le code]

La lutéine est utilisée par l'organisme comme un antioxydant pour protéger l'organisme des radicaux libres issus des rayonnements ultra-violets. On la retrouve également chez la femme dans le corps jaune, au niveau des ovaires, lors de la phase lutéale du cycle menstruel.

Pigment[modifier | modifier le code]

Comme son proche parent, la zéaxanthine (Numéro E161h), cette xanthophylle a d'abord été utilisée comme un colorant naturel en raison de sa couleur rouge orangé. La lutéine absorbe la lumière bleue et apparait donc jaune à faible concentration et rouge-orangé à haute concentration.

La lutéine est souvent utilisée dans l'alimentation du poulet pour colorer sa peau en jaune, ce qui plait aux consommateurs. Cet apport en lutéine donne également un jaune d'œuf plus foncé et améliore ses qualités nutritionnelles.

Comme additif alimentaire, la lutéine porte le numéro E161b (plus précisément, la molécule purifiée issue de Tagetes erecta porte le numéro E161b(i), et l'extrait de Tagetes erecta brut porte le numéro E161b(ii)).


Bénéfice pour la santé[modifier | modifier le code]

L'apport en lutéine semble suffisant dans une alimentation équilibrée composée de fruits et légumes même s'il n'existe aucune donnée précise en termes d'apport journalier recommandé. Pour les populations victimes de malnutrition, des comprimés de lutéine peuvent résoudre le problème. [réf. nécessaire]

Protection oculaire[modifier | modifier le code]

La lutéine est présente dans la macula, une zone de la rétine responsable de la vision centrale. Cette concentration naturelle pourrait permettre de protéger l'œil des lumières intenses.

De nombreuses études ont montré la relation directe entre la consommation de lutéine et la pigmentation de l'œil [2].

L'augmentation de la pigmentation de la macula diminue le risque de problèmes oculaires tels que la dégénérescence maculaire liée à l'âge [3].

Des effets positifs ont été constatés avec une prise de 6 mg/jour [4].

Protection dermatologique[modifier | modifier le code]

La lutéine (comme la zéaxanthine) augmente très efficacement la quantité de lipides (graisses) présentes à la surface de la peau, ce qui améliore la tolérance au soleil[5], notamment la protection contre les ultraviolets et la susceptibilité aux brûlures (coups de soleil).

Effet secondaire[modifier | modifier le code]

Le seul effet secondaire connu lié à la surconsommation de lutéine est le même que celui observé pour le surdosage de β-carotène, c'est-à-dire un bronzage de la peau appelé carotenodermia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Duncan, J.L., et al., Macular pigment and lutein supplementation in choroideremia. Exp Eye Res, 2002. 74(3): p. 371-81.
  3. Johnson, E.J., et al., Nutritional manipulation of primate retinas, III: Effects of lutein or zeaxanthin supplementation on adipose tissue and retina of xanthophyll-free monkeys. Invest Ophthalmol Vis Sci, 2005. 46(2): p. 692-702.
  4. Seddon, J.M., et al., Dietary carotenoids, vitamins A, C, and E, and advanced age-related macular degeneration. Eye Disease Case-Control Study Group. JAMA, 1994. 272(18): p. 1413-20.
  5. P. Morganti: "Beneficial Long-Term Effects of Combined Oral/Topical Antioxidant Treatment with the Carotenoids Lutein and Zeaxanthin on Human Skin: A Double-Blind, Placebo-Controlled Study" Skin Pharmacology and Physiology. 2007, Volume 20, Pages 199-210, doi: 10.1159/000101807

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Malinow, M.R., et al., Diet-related macular anomalies in monkeys. Invest Ophthalmol Vis Sci, 1980. 19(8): p. 857-63.
  2. Johnson, E.J., et al., Relation among serum and tissue concentrations of lutein and zeaxanthin and macular pigment density. Am J Clin Nutr. 2000 Jun; 71(6): 1555-62. PMID 10837298 Free text
  3. Landrum, J., et al. Serum and macular pigment response to 2,4 mg dosage of lutein. in ARVO. 2000.
  4. Berendschot, T.T., et al., Influence of lutein supplementation on macular pigment, assessed with two objective techniques. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2000 Oct. 41(11): 3322-6; PMID 11006220 Free text
  5. Aleman, T.S., et al., Macular pigment and lutein supplementation in retinitis pigmentosa and Usher syndrome. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2001 Jul; 42(8): 1873-81. PMID 11431456 Free text
  6. Richer, S., ARMD--pilot (case series) environmental intervention data. J Am Optom Assoc, 1999. 70(1): p. 24-36. PMID 10457679'
  7. Richer, S., et al., Double-masked, placebo-controlled, randomized trial of lutein and antioxidant supplementation in the intervention of atrophic age-related macular degeneration: the Veterans LAST study (Lutein Antioxidant Supplementation Trial). Optometry, 2004. 75(4): p. 216-30. PMID 15117055
  8. A randomized, placebo-controlled, clinical trial of high-dose supplementation with vitamins C and E, beta carotene, and zinc for age- related macular degeneration and vision loss: AREDS report no. 8. Arch Ophthalmol, 2001. 119(10): p. 1417-36. PMID 11594942

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]