Lusine Zakaryan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zakaryan.

Lusine Zakaryan

Description de cette image, également commentée ci-après

Timbre-poste arménien célébrant le 75e anniversaire de la naissance de Lusine Zakaryan (2012).

Naissance 1er juin 1937[1]
Drapeau de la Géorgie Géorgie : Akhaltsikhé
Décès 31 décembre 1992[1],[note 1]
Drapeau de l'Arménie Arménie : Erevan
Activité principale Artiste lyrique
Soprano[2]
Activités annexes soliste de l’orchestre symphonique de la radio télévision arménienne, membre du chœur et soliste du siège patriarcal de l’Église apostolique arménienne de la cathédrale d’Etchmiadzin
Formation Conservatoire de musique d’Erevan[note 2]
Récompenses Prix de l’artiste la plus populaire, décerné par la RSS d’Arménie.
Prix de la nation, décerné par la RSS d’Arménie.
Site internet (en) Lusine Zakaryan

Répertoire

  • chants populaires et religieux arméniens
  • arias antiques spirituelles arméniennes
  • opéras en langue arménienne
  • restitution des œuvres de Komitas et Makar Jekmalian (hy).

Lusine Zakaryan[note 3] — nom de naissance : Svetlana Zakaryan (en arménien : Լուսինե Զաքարյան ; en russe : Лусинэ (Светлана) Абетовна Закарян) — est une soprano arménienne[2], née le 1er juin 1937[1], à Akhaltsikhé (Géorgie), morte le 31 décembre 1992[1],[note 1], à Erevan (Arménie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lusine Zakaryan passe son enfance dans la province de Samtskhé-Djavakhétie[3], située au sud de la Géorgie.

En 1952, elle déménage, avec sa famille, à Erevan ; elle y entame ses premières études musicales.

En 1957, elle entre au Conservatoire de musique d’Erevan[note 2] ; ses aptitudes pour le chant se confirment.

De 1970 à 1983, Lusine Zakaryan est soliste de l’orchestre symphonique de la radio télévision arménienne[note 4].

La cathédrale d’Etchmiadzin[note 5] est l’une des plus anciennes églises d’Arménie. Lusine Zakaryan y officie en qualité de choriste et soliste du chœur du siège patriarcal de l’Église apostolique arménienne.

Elle officie également dans le chœur du siège patriarcal de l’Église apostolique arménienne de la cathédrale d’Etchmiadzin[note 5].

Outre l’opéra, le répertoire de Lusine Zakaryan inclut des chants populaires et religieux arméniens.

Lusine Zakaryan a contribué à la renaissance d’arias antiques spirituelles arméniennes.

Ses interprétations plongent dans la quintessence initiatique du folklore traditionnel et des chants d’église.

Elle s’est notamment distinguée dans sa restitution des œuvres de Komitas et Makar Jekmalian (hy).

Des ennuis de santé mettent prématurément fin à sa carrière artistique.

Elle s’éteint le 31 décembre 1992[note 1], des suites de maladie[5], à l'âge de 55 ans.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lusine Zakaryan a été gratifiée des récompenses honorifiques suivantes :

  • « Prix de l’artiste la plus populaire », décerné par la RSS d’Arménie.
  • « Prix de la nation », décerné par la RSS d’Arménie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(ru) ЗАКАРЯН Лусинэ (Светлана) Абетовна : Lusine Zakarian (Svetlana) Abetovna (1937 – 1991)

(hy) [vidéo] Lusine Zaqarian [note 3] : vidéothèque & audiothèque ; recueil de documents audio et vidéo consacrés à Lusine Zaqarian (librement consultables, en streaming).

(hy) [vidéo] Lusine Zaqarian[note 3] : eulogie & oraison funèbre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les sources divergent quant au jour ou même l’année de décès de Lusine Zakaryan ; certaines mentionnent l’année 1991, d’autres 1992. Le jour lui-même oscille entre le 30 et le 31 décembre. De plus amples vérifications s’avèreraient nécessaires afin d’être à même de pouvoir corroborer plus officiellement ce qui précède.
  2. a et b L’appellation officielle du Conservatoire de musique d’Erevan est : Conservatoire Komitas d'Erevan ; dénomination alternative : Conservatoire musical d’État d’Erevan ; en arménien : Կոմիտասի անվան Երեվանի Պետական ​​Երաժշտական ​​Կոնսերվատորիա ; l’établissement est situé à Erevan, en Arménie.
  3. a, b et c Selon certaines références connexes, le nom de famille — Zakaryan — est parfois translittéré comme suit : « Zakarian », « Zaqarian », « Zaqaryan », « Sakarjan » ; quant au prénom, « Lusine », il apparaît, alternativement, rédigé sous diverses formes : « Lussine », « Lucine », « Louciné », « Loucineh ».
  4. Radio télévision arménienne — ou Arménie 1 (en arménien Հայաստան 1, Hayastan 1) — est la première chaîne de télévision généraliste publique d’Arménie. Créée en 1956, sous l'ère soviétique, elle continue d’émettre après l’indépendance du pays en 1991 jusqu’à maintenant.
  5. a et b Le Saint-Siège d’Etchmiadzin (en arménien Մայր Աթոռ Սուրբ Էջմիածին) est le siège de l’Église apostolique arménienne et, en particulier, du catholicos de tous les Arméniens. Situé à Etchmiadzin, en Arménie, il est constitué de plusieurs édifices ou de groupes d’édifice datant des IVe, Ve, VIe et XVIIe siècles (Sainte-Etchmiadzin, Sainte-Hripsimé, Sainte-Gayané, Choghagat, etc.) situés dans la ville d’Etchmiadzin. Depuis l’an 2000, le complexe religieux d’Etchmiadzin ainsi que le site archéologique de Zvartnots sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (ru) « En ce jour anniversaire du 1er juin 2011, nous rendons hommage à la célèbre chanteuse arménienne Lusine Zakarian », Сегодня день рождения знаменитой армянской певицы Лусине Закарян, panarmenian.net, 1er juin 2011, 18:55 AMT.
  2. a et b (tr) Hilda Witherspoon, Pars Tuğlacı'nın 50 yıllık çok yönlü faaliyet kronolojisi Tuğlacı'nın 50 yıllık çok yönlü faaliyet kronolojisi, İstanbul, Pars Yayın ve Tic. Limited Şti,‎ 2006, 997 p. (ISBN 9757423076 et 9789757423072, lien OCLC?, lire en ligne), p. 162, 227, 228
    « Ünlü opera sanatçısı soprano Lusine Zakaryan ... »
  3. En géorgien : სამცხე–ჯავახეთი ; en arménien : Ջավախք.
  4. « Cathédrale et les églises d’Etchmiadzine et le site archéologique de Zvartnotz », sur UNESCO (consulté le 8 juillet 2008).
  5. (ru) ЗАКАРЯН Лусинэ (Светлана) Абетовна : Lusine Zakarian (Svetlana) Abetovna (1937 – 1991)