Lungs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lungs[1] est le premier disque du groupe de post-hardcore/noise rock Big Black. Sorti en décembre 1982 sur un petit label de Chicago, Ruthless Records, l'album est réédité en 1992 par Touch and Go.

L'album est enregistré tout seul par Steve Albini au cours de ses vacances de printemps dans sa chambre d'étudiant à l'Université Northwestern[2], sur un magnétophone 4 pistes loué contre un pack de bière[3]. Albini joue de tous les instruments sur le disque, sauf quelques rares passages de saxophone ; la batterie est en fait assurée par une boîte à rythmes, une Roland TR-606 créditée sous le nom de "Roland".

Il s'agit probablement de l'enregistrement le moins élaboré d'Albini[2], mais il contient déjà les ingrédients qui feront toute la singularité du groupe : un son froid et minimaliste et des paroles cyniques dénonçant la bêtise et la sauvagerie humaine[2], sur un fond de récession économique[4].

Lungs figure dans la compilation The Hammer Party sortie en 1986[2]. D'après les notes figurant sur le livret de celle-ci, l'édition originale de Lungs incluait des "bonus" hétéroclites et saugrenus comme des préservatifs, des factures, des billets de concert, des pansements sanguinolents, des lames de rasoir etc.[5]

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Steelworker – 4:15
  2. Live in a Hole – 3:01
  3. Dead Billy – 3:28
  4. I Can Be Killed – 4:28
  5. Crack – 3:55
  6. RIP - 2:21

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lungs » en anglais signifie « Poumons ».
  2. a, b, c et d Allmusic - Lung
  3. Allmusic - Steve Albini
  4. Michka Assayas, Dictionnaire du rock, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », Paris, 2000, (ISBN 2-221-09224-4) pp.20-21.
  5. petdance.com - Big Black discography