Lunar: The Silver Star

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lunar: The Silver Star
Éditeur Game Arts (Japon)
Working Designs (Amérique du Nord)
Développeur Game Arts
Studio Alex

Date de sortie 1992
Genre rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Mega-CD
Média CD
Contrôle Manette

Lunar: The Silver Star est un jeu vidéo de rôle sorti le 26 juin 1992 au Japon et le 1er décembre 1993 aux États-Unis sur Mega-CD. Le jeu a été développé par Studio Alex et édité par Game Arts. Il a connu une suite portant le nom Lunar: Eternal Blue, également sur Mega-CD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le petit village de Burg, Alex, un jeune garçon qui rêve de partir à l'aventure à travers le vaste monde de Lunar, est sollicité par son ami d'enfance Ramus, qui lui propose l'accompagner à recherche d'un diamant de dragon dans une grotte située à proximité du village. Rejoints par l'éternel compagnon d'Alex, Nall, et la jolie Luna, tous quatre se lancent à la recherche de la fameuse grotte, sans se douter que ce n'est que le début d'une grande aventure...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Lunar : The Silver Star est un RPG dans lequel le joueur évolue dans des graphismes en 2D représentant des villes, des forêts, des montagnes, etc... et dans lesquels il peut interagir avec des personnages non-joueurs (discussion, achat et vente d'objets) ou des objets (statues, coffres contenant des objets indispensables ou non à l'avancée du scénario). Il peut également, dans certains endroits, entrer aléatoirement en contact avec un monstre.

Dans ce dernier cas, l'interface passe en mode combat : les personnages contrôlés par le joueur se placent selon une formation prédéfinie, face aux créatures ennemies. Le joueur peut dès alors choisir de fuir ou de combattre. Les combats se déroulent "au tour par tour". Le joueur choisit pour chacun de ses personnages quelle action effectuer (attaquer au corps à corps, lancer un sort, utiliser un objet, se déplacer sur le terrain), et une fois le tour lancé, tous les participants effectuent leur action selon leur rapidité (les plus rapides jouent en premier, ceux qui le sont moins suivent, etc...), monstres et alliés confondus. Les personnages ne peuvent attaquer un ennemi que s'ils sont suffisamment proches de lui, et peuvent battre en retraite vers l'arrière du terrain sans quitter la bataille.

Le combat se termine lorsque tous les participants d'un camp ont déserté le terrain, ou sont tous morts (HP à 0). Si c'est le groupe du joueur qui remporte la bataille, des points d'expérience sont alors attribués aux participants. Le jeu repasse ensuite en interface de déplacement.

Système de points de compétence[modifier | modifier le code]

Chaque personnage possède plus ou moins de points dans certaines catégories de compétence, selon son expérience.

  • Niveau : le niveau actuel du personnage, que celui-ci atteint lorsqu'il a gagné suffisamment d'expérience. Chaque niveau augmente d'un nombre de points dépendant de chaque personnage les compétences ci-dessous.
  • HP : correspond à l'état du personnage. Chaque attaque d'un ennemi retire au personnage visé une partie des ses points, selon sa puissance. Lorsqu'un personnage ne possède plus de HP, il s'effondre et ne peut plus combattre jusqu'à la fin de la bataille à moins d'être ressuscité à l'aide d'un sort ou d'un objet
  • MP : réserve de points servant à lancer des sorts. Chaque sort a un coût déterminé de points, et chaque sort lancé retranche autant de ces points du total du personnage. Lorsque celui-ci ne possède plus assez de MP pour tel sort, il ne peut pas lancer ce sort.
  • Défense : correspond à la capacité de défense du personnage.
  • Agilité : correspond à la vitesse du personnage, et détermine l'ordre d'action des personnages en combat
  • Sagesse : plus un personnage est sage, plus ses sorts sont efficaces
  • Endurance à la magie : plus un personnage est endurant à la magie, moins il sera affecté par les sorts des ennemis
  • Nombre d'attaques : nombres d'attaques au corps à corps qu'un personnage peut perpétrer en un tour
  • Portée : distance qu'un personnage peut parcourir en un tour
  • Chance : probabilité de perpétrer un coup critique à un ennemi, ou d'éviter une attaque

Ces points peuvent être augmentés par des objets spéciaux (armures, armes, équipements divers) récoltés ou achetés au fur et à mesure de l'aventure.

Autres éditions[modifier | modifier le code]

Une autre édition du jeu est parue sous le nom de Lunar : Silver Star Story au Japon, d'abord le 4 juillet 1996 sur Saturn, puis le 28 mai 1998 sur PlayStation. Cette fois, le jeu a été développé par Game Arts et publié par Kadokawa Shoten. La version PlayStation a été traduite aux États-Unis par Working Designs, et publiée le 28 mai 1999. Lors de cette traduction américaine, le jeu a pris le nom de Lunar : Silver Star Story Complete.

Une version sur PC est également sortie au Japon en 1999. Cette version a été traduite en coréen, mais jamais en anglais. Elle proposait notamment une qualité de graphismes nettement supérieure à celle des versions parues sur Saturn et PlayStation[1]. La version Silver Star Story (ou SSS) est l'édition qui a connu le plus grand succès de tous les jeux de la série Lunar. À l'occasion de sa sortie, de nombreux produits dérivés ont vu le jour, allant de montres représentant les différents personnages de la série, à des tapis de souris. Ces produits sont désormais rares, et de nombreux fans les collectionnent.

Le 12 novembre 2009, GungHo Works a publié au Japon une nouvelle édition de TSS sous le nom de Lunar : Harmony of Silver Star, développé pour la PSP par Game Arts. Elle a été traduite et publiée en mars 2011 par XSEEDS.

Le 20 septembre 2012 est parue aux Etats-Unis une version sur iOS de Silver Star Story, nommée Silver Star Story Touch !

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lunar-net.com/sssc/movies.php

Liens externes[modifier | modifier le code]