Luna Park (marque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les parcs de loisirs, en cours d'exploitation ou disparus, partageant le même nom. Pour les autres significations, voir Luna Park.
La tour du Luna Park de Coney Island, vers 1905.

Luna Park est le nom porté par des dizaines de parcs d'attractions, en cours d'exploitation ou disparus, qui ont été ouverts sur tous les continents (sauf l'Antarctique), depuis 1903.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier parc d'attraction à porter la marque Luna Park est le second parc d'attraction majeur de Coney Island, après Steeplechase Park. Il fut conçu par Charles I. D. Looff et ouvrit en 1903. Par la suite, Loof conçut également le Luna Park de Seattle, qui ouvrit ses portes en 1907.

Ces parcs, et les dizaines qui suivirent, doivent leur nom au vaisseau spatial de l'attraction « A Trip to the Moon (en) » de l'Exposition Pan-américaine[1],[2].

En 1905, Frederick Ingersoll s'était déjà fait connaître pour son travail de conception et de construction de montagnes russes lorsqu'il ouvrit les Luna Parks de Pittsburgh (en) et de Cleveland : les deux premiers parcs d'attractions à être couverts de stands lumineux (67 000 ampoules électriques à Pittsburgh[3], 50 000 à Cleveland[4]). Au total, il ouvrit 44 Luna Parks à travers le monde, créant la première chaîne de parcs d'attractions.

Malgré la mort de Ingersoll en 1927 et la fermeture de la plupart des Luna Parks, la popularité de la marque est restée, avec l'ouverture régulière de nouveaux parcs portant ce nom. Ainsi, le mot « lunapark » signifie désormais « parc d'attraction » dans plusieurs langues : bulgare, croate, néerlandais, allemand, grec, hébreux, italien, macédonien, polonais, russe et turc.

Liste des Luna Parks[modifier | modifier le code]

Luna Park est le nom de nombreux parcs d'attraction, du parc original de Coney Island puis de plus de 40 Luna Parks conçus et construits par Frederick Ingersoll et même de parcs qui reçurent ce nom après sa mort en 1927. Durant une courte période, Ingersoll rebaptisa ses parcs Ingersoll's Luna Park pour les distinguer de ceux qui n'étaient pas liés à ses créations[5].

En Afrique[modifier | modifier le code]

Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Le Caire) (en)[6] Héliopolis, Égypte De 1911 à 1915 Premier parc d'Afrique[7]. Le 19 janvier 1915, les immeubles et les terrains furent transformés en hôpital auxiliaire australien pendant la Première Guerre mondiale[8] ; l'hôpital fut fermé le 10 juillet 1916[9]
Luna Park (Obala)[10] Obala, Cameroun  ? à maintenant

En Asie[modifier | modifier le code]

Luna Park de Beyrouth
Luna Park de Tel Aviv, actuellement en activitél
Photographie de nuit de la Tour Tsutentaku veillant sur le Luna Park d'Osaka (en) en 1912.
Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Abha) Arabie Saoudite  ? à maintenant Fait partie du complexe de l'Abha Palace[11]
Alanya Lunapark[12] Près d'Alanya, Turquie  ? à maintenant
Luna Park (Bakou)[13] Bakou, Azerbaïdjan De 2000 à maintenant
Luna Park (Beyrouth) Beyrouth, Liban  ? à maintenant
Luna Park (Bombay)[5] Bombay, Inde Conçu et construit par Ingersoll
Bostanci Luna Park Bostancı (tr), Turquie  ? à maintenant
Eski Luna Park Près de Balıkesir, Turquie  ? à maintenant
Girne Lunapark Près d'İzmir, Turquie  ? à maintenant
Luna Grand Park[14] Haïfa, Israël De 2002 à maintenant Fermé cinq mois après son ouverture à cause d'une fréquentation trop faible provoquée par un boycott religieux[15] puis réouverture après des négociations avec la communauté religieuse locale[16].
Luna Park (Hong Kong)[17] North Point (en), Hong Kong De 1949 à 1954 Parc d'attraction, salle de cinéma et boîte de nuit
Lunapark (Mersin) Mersin, Turquie  ? à maintenant
Luna Park (Nazilli) Nazilli, Turquie  ? à maintenant
Luna Park (Osaka) (en)[18] Osaka, Japon De 1919 à 1923 Aussi connu sous le nom de Luna Park de Shinsekai (en)[19]
Luna Park (Sincan) Sincan, Turquie  ? à maintenant
Luna Park (Téhéran) (en) Téhéran, Iran Des années 1970 à 1980 Réouvert en 1988 sous le nom de Shahr-e Bazi (en); fermé en 2007 pour faire place à une nouvelle autoroute[20]
Luna Park (Tel Aviv)[21],[22] Tel Aviv-Jaffa, Israël De 1970 à maintenant
Luna Park (Tokyo) Tokyo, Japon De 1910 à 1911 Ravagé par un incendie en 1911[23],[24]
Luna Park (Erevan) Erevan, Arménie  ? à maintenant

En Europe[modifier | modifier le code]

Until it was permanently closed in 1933, Luna Park, Berlin was the largest amusement park in Europe.
Vue aérienne de Luna Park (Berlin) en 1935.
Mountain railroads (also known as Russian mountains were popular in European Luna Parks
Carte postale montrant les montagnes russe de Luna Park (Leipzig).
Lunapark Sowinski is a currently operating amusement park near Władysławowo, Poland.
Vue aérienne de Lunapark Sowinski près de Władysławowo, Pologne, en 2009
Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Aidonakia) Athènes, Grèce  ? à maintenant Construit par Ingersoll. Aussi connu sous le nom de "Ta Aidonaka"[4]
Luna Park (Berlin) Berlin, Allemagne De 1909 à 1933 De son temps, ce fut le plus grand parc d'attraction d'Europe[25]
Luna Park (Budapest)[26],[27] Budapest, Hongrie  ? à maintenant
Luna Park (Cap d'Agde)[28] Le Cap d'Agde, France  ? à maintenant
Luna Park (Cologne)[29] Cologne, Allemagne De 1909 à 1927
LunEur (en)[30],[31] Près de Rome, Italie De 1953 à 2008
Fantasia Luna Park Près de Faliraki (en), Grèce De 2003 à maintenant
Lunapark (Fréjus)[32] Fréjus, France  ? à maintenant
Luna Park Funfair Scarborough, Royaume-Uni  ? à maintenant
Luna Park (Genève)[33],[34] Parc des Eaux-Vives le long du Lac Léman, Suisse De 1912 à 1918
Luna Park (Hambourg-Altona) (de) Hambourg-Altona, Allemagne En 1913, puis de 1917 à 1923
International Luna Park Près d'Athènes, Grèce  ? à maintenant
Luna Park (La Palmyre) La Palmyre, France  ? à maintenant
Luna Park (Larnaca) Larnaca, Chypre  ? à maintenant Maintenant connu sous le nom de Lucky Star Park[35]
Luna Park (Leipzig) Leipzig, Allemagne De 1911 à 1932
Luna Park (Lisbonne)[5] Lisbonne, Portugal Conçu et construit par Ingersoll
Lunapark (Łódź) (en)[36] Łódź, Pologne  ? à maintenant
Luna Park (Londres) Londres, Royaume-Uni
Luna Park (Madrid)[5] Madrid, Espagne Conçu et construit par Ingersoll
Luna Park (Milan) (en) Près de Milan, Italie De 1965 à 2003 Le parc fut vendu et rebaptisé LunaEuropark Idroscalo Milano (it) le 11 avril 2004 [37]
Luna Park (Moscou)[38] Moscou, Russie De 1993 à maintenant Officiellement appelé le "Luna Park Carrousel."
Luna Park (Nice) Nice, France  ? à maintenant
Luna Park (Paris)[39] Paris, France De 1909 à 1931
Lunapark (Prague) Prague, République Tchèque  ? à maintenant
Luna Park (Rome)[5] Rome, Italie  ? aux années 1930 Conçu et construit par Ingersoll
Luna Park (Saint-Pétersbourg) (en) Saint-Pétersbourg, Russie De 1916 à 1924
Luna Park (Skopje) Skopje, Macédoine
Luna Park Sowinski Près de Władysławowo, Pologne De 2006 à maintenant

En Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Le comédien "Fatty" Arbuckle dans le manège The Whip à Luna Park (Coney Island), dans le film Fatty à la fête foraine, en 1917
Carte postale de l'entrée du Luna Park de Seattle
Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Arlington) (en) Arlington, États-Unis De 1906 à 1915 Conçu et construit par Ingersoll. Certaines sources rapportent le nom de Luna Park, Washington ou de Luna Park, Washington DC[40],[41].
Luna Park (Baltimore) Baltimore, États-Unis
Luna Park (Buffalo) Buffalo (New York), États-Unis De 1904 à 1920 Conçu et construit par Ingersoll. Endommagé par un incendie le 14 juillet 1909[42] Appelé Carnival Court à l'origine, puis Athletic Park avant sa fermeture[43]
Luna Park (Charleston) (en)[44],[45],[46] Charleston, États-Unis De 1912 à 1923
Luna Park (Chicago) (en) Chicago, États-Unis De 1907 à 1911
Luna Park (Cleveland) Cleveland, États-Unis De 1905 à 1929 Conçu par Ingersoll. Ancien site de Luna Bowl, stade de Football américain et de baseball de la Negro League[5]
Luna Park (Coney Island) New York, États-Unis De 1903 à 1944 Premier Luna Park et précurseur de la chaîne de parcs d'attractions[5]
Luna Park, Coney Island (2010) New York, États-Unis De 2010 à maintenant Construit sur le site de l'ancien Astroland.
Luna Park (Denver) (en) Denver, États-Unis De 1908 à 1914 Construit sur le site du premier parc d'attraction des États-Unis à l'ouest du Mississippi, connu sous le nom de Manhattan Beach (1881–1908)[47]
Luna Park (Détroit) (en) Détroit, États-Unis De 1906 à 1927 Était en réalité un Electric Park (en) mais a également été nommé Luna Park, Riverview Park, et Granada Park (Ingersoll Amusement Center était un parc séparé[5])
Luna Park (Honolulu)[5] Honolulu, États-Unis Conçu et construit par Ingersoll.
Luna Park (Houston) (en)[48] Houston, États-Unis De 1924 à 1934
Luna Park (Hull)[49] Hull (Québec), Canada De 1925 à 1928
Luna Park (Johnstown) (en) Johnstown (Pennsylvanie), États-Unis À l'origine Roxbury Park; rebaptisé Luna Park en 1905; vendu à Johnstown en 1922; renommé Roxbury Park[50]
Luna Park (Los Angeles) (en) Los Angeles, États-Unis De 1911 à 1914 S'est appelé Chutes Park (en) de 1900 à 1910[51],[52]
Luna Park (Mansfield)[53],[54],[55] Mansfield (Ohio), États-Unis Aussi connu sous le nom de Casino Park
Luna Park (Mexico)[3] Mexico, Mexique De 1906 à ? Conçu par Ingersoll. Sur le même site que Luna Loca[4].
Luna Park (Olcott Beach) (en)[43],[56] New York, États-Unis De 1898 à 1926 Détruit par un incendie en 1927[57]
Luna Park (Pittsburgh) (en) Pittsburgh, États-Unis De 1905 à 1909 Fut le premier Luna Park d'Ingersoll et le premier parc d'attraction pourvu d'éclairage électrique[4]
Luna Park (Portland) Portland, États-Unis
Luna Park (San Jose)[52] San José (Californie), États-Unis De 1910 à 1916 Contenait un stade de baseball qui accueillait les San Jose Prune Pickers et les San Jose Bears de la California State League[58].
Luna Park (Schenectady) (en)[59] Rexford (New York) (en), États-Unis De 1901 à 1933 Conçu et construit par Ingersoll. Aussi connu sous le nom de Dolle's Park, Colonnade Park, Palisades Park et Rexford Park[60],[61],[62],[63],[64]
Luna Park (Scranton) (en) Scranton (Pennsylvanie), États-Unis De 1906 à 1916 Construit par Ingersoll[65],[66]. La plupart des terrains est maintenant couverte par l'Interstate 81.
Luna Park (Seattle) Seattle, États-Unis De 1907 à 1913 Conçu par Looff[67].
Luna Park (Sylvan Beach) New York, États-Unis Rattaché au Carnival Park[43],[68]
Luna Park (West Hartford)[69],[70],[71] West Hartford (Connecticut), États-Unis De 1906 à 1930 Initialement nommé White City, il fut rebaptisé juste avant l'inauguration.
Luna Park (Wheeling) Wheeling (Virginie-Occidentale), États-Unis

En Océanie[modifier | modifier le code]

entrance of Sydney Luna Park
Entrée de Luna Park Sydney
Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Glenelg) Glenelg, Australie-Méridionale De 1930 à 1934 Fermé à cause des protestations de la population locale contre la mise en activité le dimanche et contre les plans d'expansion[72]. Il fut transferré à Milsons Point (banlieue de Sydney) en 1935 et devint le Luna Park de Sydney.
Luna Park (Melbourne)[4] Melbourne, Victoria, Australie De 1912 à maintenant Conçu et construit par Ingersoll. Le plus vieux Luna Park encore en activité.
Luna Park (Redcliffe)[73] Redcliffe, Queensland De 1944 à 2005
Luna Park Sydney Sydney, Nouvelle-Galles du Sud De 1935 à maintenant À l'origine Luna Park de Milsons Point[74]
Luna Park (Scarborough)[72] Scarborough (en), Australie-Occidentale De 1936 à 1972

En Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Nom Lieu En activité Notes
Luna Park (Buenos Aires) Buenos Aires, Argentine De 1934 à maintenant Conçu et construit par Ingersoll. Accueille une salle polyvalente construite entre 1931 et 1934[5]. Encore en 2013, elle sert de salle de concert et de spectacle, nationale et internationale, et de salle de sport. Des spectacles de renommée internationale tels que celui de Disney on Ice et des Harlem Globetrotters ont été réalisés sur le Luna Park argentin. Cette salle est connue pour sa capacité à accueillir des patinoires, de multiples scènes, des terrains de sport, etc.
Luna Park (Rio de Janeiro) Rio de Janeiro, Brésil  ? à 2006 Maintenant utilisé par le propriétaire Orlando Orfei pour stocker des manèges portables ; souvent appelé Luna Park, Nova Iguaçu
Lunapark (Lima) Lima, Pérou  ? à 2007

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dale Samuelson, AJP Samuelson, and Wendy Yegoiants, The American Amusement Park ISBN 0-7603-0981-7
  2. Le succès des attractions et de manèges électroniques à Coney Island a également inspiré une prolifération de parcs nommés Electric Park (en) (Samuelson, Samuelson, Yegoiants, The American Amusement Park).
  3. a et b Jim Futrell, Amusement Parks of Pennsylvania (Flagpole Books, 2002) ISBN 0-8117-2671-1
  4. a, b, c, d et e Luna Park's luminary: Entrepreneur/roller coaster designer deserves his due - Pittsburgh Post-Gazette, 1 September 2008
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Robet Cartmell, The Incredible Scream Machine (Popular Press 1987) ISBN 0-87972-342-4
  6. Magda Baraka, The Egyptian Upper Class Between Revolutions, 1919-1952 (Garnet & Ithaca Press 1998) ISBN 0-86372-230-X
  7. Yasser Elsheshtawy, Planning Middle Eastern Cities: An Urban Kaleidoscope in an Urbanizing World (Routledge 2004) ISBN 0-415-30400-8
  8. Peter Rees, Other Anzacs: Nurses at War 1914-1918 (Allen & Unwin 2009) ISBN 1-74175-549-2
  9. Casualty Clearance (2) - ANZAC Day Commemoration Committee (Queensland) Incorporated, 2005
  10. Cameroon:The Centre and East - listing on Columbus World Travel Guide]
  11. Description of Luna Park, Abha from official site
  12. Official site - Alanya Lunapark
  13. Luna Park Baku site
  14. official site - Luna Grand Park
  15. Luna Grand Park in Haifa Shuts Down - Dei'ah veDibur, 22 May 2002
  16. Luna Grand Park listing in Roller Coaster Database showing reopening of park
  17. Luna Park, Hong Kong - Gwulo: Old Hong Kong
  18. From Kansas to Osaka: The Evolution of the Billiken
  19. History of Shinsekai
  20. Part of Tehran Funfair Will Become Women's Park - Iran Daily 26 juin 2006
  21. Luna Park Tel-Aviv site
  22. Twenty evacuated from stalled roller coaster - rideaccidents.com
  23. Sakutarō Hagiwara and Robert Epp, Rats Nests:The Collected Poetry of Hagiwara Sakutarō (Yakusha, 1993) ISBN 1-880276-40-2
  24. Miodrag Mitrasinovic, Total Landscape, Theme Parks, Public Space (Ashgate Publishing 2006) ISBN 0-7546-4333-6
  25. Claudia Puttkammer/ Sacha Szabo: Gruß aus dem Luna-Park. Eine Archäologie des Vergnügens. Freizeit- und Vergnügungsparks Anfang des zwanzigsten Jahrhunderts. WVB, Berlin, 2007, ISBN 978-3-86573-248-4 (in German)
  26. Budapest tra battelli, canali e locali galleggianti - "Budapest between vessels, channels and local floating" (in Italian), Viaggi24, 1 May 2009
  27. Travelling Women: Budapest - (in Italian)
  28. Official site: Luna Park Cap d'Agde
  29. Regina Dahmen-Ingenhoven and Kristin Feireiss, Animation: Form Follows Fun (Birkhäuser 2004) ISBN 3-7643-6631-1
  30. SCHEDA ANALITICA DEI PARCHI DEL DIVERTIMENTO EUROPEI/DATA ANALYSIS OF THE PARKS ENTERTAINMENT EUROPE - F Erlebnispark (en italien)
  31. Entry in Roller Coaster Data Base - closed April 2008
  32. French Fun Park Bans the Electric Chair - Der Spiegel Online, 22 August 2008
  33. Roland Fuller and Allen Levy, The Bassett-Lowke Story (Taylor & Francis, 1984) ISBN 0-904568-34-2
  34. Eaux-Vives (en français), City of Geneva 2007
  35. Lucky Star Park site
  36. (pl) Site officiel
  37. History of Luna Euro Park (en italien)
  38. History of Moscow parks - Carrousel.ru (official site)
  39. Order - Time (magazine) 16 February 1931
  40. Pictoral History of Arlington, Virginia
  41. Luna Park Arlington entry at NorVAPics
  42. "Buffalo Luna Park Damaged by Fire", The New York Times 15 juillet 1909
  43. a, b et c Jim Futrell, Amusement Parks of New York (Stackpole Books 2006) ISBN 0-8117-3262-2
  44. 20th Century Images: Cooling Off at Luna Park - The Charleston Gazette (en), 8 septembre 2008
  45. Photographies du WV Luna Park de Charleston
  46. Annual Report of the State Health Department of West Virginia 1920/21 (State of West Virginia 1921)
  47. Sloan's Lake Century
  48. Luna Park (Houston) - Houstonian
  49. Luna Park, Hull entry in "Closed Canadian Parks" - Coaster Enthusiasts of Canada
  50. Randy G. Whittle, Johnstown, Pennsylvania: A History (History Press) 2005, ISBN 1-59629-051-X
  51. Chutes & Luna Park - Venice, California History Site
  52. a et b Wells Drury and Aubrey Drury, California Tourist Guide and Handbook: Authentic Description of Routes of Travel and Points of Interest in California (Western Guidebook 1913)
  53. Diane DeMali Francis, Ohio's Amusement Parks in Vintage Postcards (Arcadia Publishing 2002), ISBN 0-7385-1997-9
  54. Timothy Brian McKee, Mansfield in Vintage Postcards (Arcadia Publishing 2003), ISBN 0-7385-3172-3
  55. Summer Parks - New York Clipper, 5 mai 1907
  56. Publicité dans l'édition du 20 juillet 1906 du New York Times
  57. Avis A. Townsend, Newfane and Olcott (Arcadia Publishing 2005) ISBN 0-7385-3722-5
  58. Minor League Park History - Luna Park - Society for American Baseball Research
  59. Certaines sources y réfèrent sous le nom de Luna Park, Clinton Park ou sous son plus ancien (et aussi plus récent) nom, Rexford Park
  60. Susan Rosenthal, Schenectady (Arcadia Publishing 1999) ISBN 0-7385-0339-8
  61. Rexford Ramble page
  62. John L. Scherer, Clifton Park (Arcadia Publishing 1996), ISBN 0-7385-5461-8
  63. Pictures of Rexford Park (Luna Park) ca. 1906, 1920, 1926 - CDLC Digital Collections
  64. The Way We Were - Town of Clifton Park - Saratoga County (New York) official site
  65. Luna Park, Scranton, Lackawanna County, PA - defunctparks.com
  66. Cheryl A. Kashuba, Darlene Miller-Lanning, and Alan Sweeney, Scranton (Arcadia Publishing 2005) ISBN 0-7385-3859-0
  67. Alki Beach Park: former site of Seattle Luna Park - official Seattle Parks and Recreation page
  68. Brandy Ann, Around Sylvan Beach (Arcadia Publishing 2008) ISBN 0-7385-5656-4
  69. Connecticut History Online - Luna Park West Hartford
  70. Picture of entrance - Connecticut History Online
  71. As town's 150th nears, residents share memories - Pam Shearer, WestHartfordNews.com, 5 December 2003
  72. a et b A Time Line of All You Need to Know in Luna Park Sydney and Everything Else
  73. Redcliffe Historical Timeline - Moreton Bay Regional Council
  74. Sam Marshall, Luna Park - Just for fun, 2nd edition. Sydney, Australia: Luna Park Sydney Pty Ltd. (2005) ISBN 0-646-44807-2