Lumière d'août

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lumière d'août
Auteur William Faulkner
Genre roman
Version originale
Titre original Light in August
Langue originale anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1932
Version française
Traducteur Maurice-Edgar Coindreau
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Date de parution 1935
Chronologie
Précédent Sanctuaire Pylône Suivant

Lumière d'août (Light in August) est un roman de William Faulkner publié en 1932.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le thème de Lumière d'août est le conflit racial dans la société du Sud des États-Unis. Le titre du livre est inspiré de la lumière particulière qui illumine le Mississippi en août et qui semble provenir d'un lointain passé. Cela fait allusion à l'intérêt de Faulkner pour le poids de l'histoire ainsi qu'à la manière dont nous relatons notre passé.

Une « lumière », à cette époque, était un terme argotique qui désignait une grossesse[réf. nécessaire] ; la « Lumière d'août » fait donc également référence à la grossesse et à l'accouchement de l'une des protagonistes du roman, Lena Grove.

Structure narrative[modifier | modifier le code]

La structure narrative consiste en trois trames narratives entremêlées.

La première est l'histoire de Lena Grove, une jeune femme enceinte qui essaie de retrouver Lucas Burch, le père de l'enfant qu'elle porte. C'est avec cette intention qu'elle part de chez elle et qu'elle parcourt plusieurs centaines de kilomètres à pieds, jusqu'à Jefferson, le chef-lieu du Comté (fictif) de Yoknapatawpha. Elle est alors aidée par Byron Bunch, un employé de la scierie qui tombe amoureux d'elle et qui espère l'épouser. Bunch ne lui révèle pas que Lucas Burch se cache en ville sous le nom de Joe Brown. Lena est une jeune-femme simple, innocente et endurante. Son voyage en août et la naissance de son enfant sont symboliques du cycle éternel de la nature.

L'histoire de Lena établit un cadre autour des deux autres trames narratives ; l'une d'elles est l'histoire de Joe Christmas, personnage énigmatique, dont Faulkner raconte l'enfance dans un orphelinat blanc et son adoption par un paysan bigot et violent, ainsi que ses premières amours avec une prostituée dans un tripot de la ville proche.

Christmas arrive à Jefferson trois ans avant les événements narrés dans le roman et c'est à ce moment qu'il trouve un travail à la scierie. Cette activité est en fait une couverture pour son trafic d'alcool clandestin. Il vit une passion sexuelle intense et secrète avec Joanna Burden, une femme plus âgée issue d'une famille abolitionniste autrefois puissante. Joanna Burden continue la bataille de ses ancêtres pour l'émancipation des Noirs, ce qui fait d'elle une étrangère dans la société de Jefferson, tout comme Christmas.

Son rapport avec Christmas commence de façon plutôt inhabituelle, quand Christmas s'introduit furtivement dans sa maison pour dormir avec elle. Sexuellement frustrée et au début de la ménopause, Joanna se tourne vers la religion. À l'apogée de sa relation avec Christmas, elle essaye de le contraindre, en le menaçant avec un pistolet, d'admettre publiquement son ascendance noire et de rejoindre un cabinet juridique noir. Mais le vieux pistolet s'enraye et Christmas s'enfuit. Joanna Burden est violemment égorgée peu après. Son corps est porté à l'extérieur et sa maison est incendiée. Joe Christmas semble être impliqué mais rien ne vient étayer cette hypothèse ; c'est la même chose pour Burch qui a pu lui aussi avoir incendié la maison.

Grâce à une indication donnée par Lucas Burch/Joe Brown, ex-partenaire de Christmas dans le marché noir et père de l'enfant de Lena, Christmas est arrêté. Pendant une tentative d'évasion, Christmas est tué et castré par un garde national nommé Percy Grimm.

La troisième trame narrative est l'histoire du révérend Gail Hightower. Hightower est tourmenté par les aventures passées de son grand-père confédéré, qui a été tué en volant des poulets dans le hangar d'un fermier. La communauté de Hightower le déteste en raison de ses sermons au sujet de son grand-père mort et en raison du scandale entourant sa vie personnelle : l'adultère commis par son épouse ainsi que son suicide fait se tourner la ville contre lui : il devient un paria. Le seul qui ne lui tourne pas le dos est Byron Bunch, qui lui rend visite de temps en temps. Bunch essaie également de convaincre le révérend de donner un alibi à Christmas, emprisonné. Dans un premier temps, Hightower refuse mais quand Christmas parvient à s'échapper, il vient se réfugier chez lui. Hightower accepte alors la suggestion de Byron, mais il est trop tard car Percy Grimm est derrière lui.

À la fin du roman, le révérend aide Lena à accoucher ; cet événement l'aide à rompre son isolement intérieur mais lui donne également le sentiment de sa mort prochaine.

Les personnages de Lumière d'août ont de multiples facettes et chacun d'eux est à la fois sujet et objet, observateur et observé, tourmenté par lui-même et tourmenté par les autres, bourreau et victime.

Thèmes[modifier | modifier le code]

La solitude/l'aliénation/le déterminisme existentiel[modifier | modifier le code]

Les motifs principaux de l'œuvre. Lena, Christmas, Hightower, Bunch et Joanna sont, à des degrés divers, des solitaires. Christmas peut être vu comme un personnage qui recherche le sens de la vie. Il est l'image d'une victime pratiquement impuissante. L'ostracisme de Hightower, son hésitation pour réintégrer la société - ainsi que la représentation naturaliste de Lena - peuvent être considérés comme des contrepoints à l'histoire de Christmas.

Christianisme[modifier | modifier le code]

Joe Christmas, dont les initiales et le nom ne sont pas sens évoquer la Bible, peut être vu comme une figure christique. Sa mort, à 33 ans, est décrite en termes d'ascension et de sérénité. Les balles du pistolet de Percy Grimm percent la table en bois derrière laquelle Christmas se cache comme des ongles à travers une croix. Lena et son enfant sans père rappelle quant à elle Marie. Byron Bunch est une allégorie de Joseph, qui agit comme un père pour Lucas Burch/Joe Brown.

Misogynie et homosexualité[modifier | modifier le code]

Les rapports de Joe Christmas avec les femmes sont violents. Ou bien ne sont-ils que conflictuels ? En fait, ceci est aussi vrai pour les autres personnages. Les allusions à l'homosexualité sont fréquentes. Christmas pense que les femmes n'existent que pour le faire pleurer. On peut également noter la masculinité des prénoms Joanna et Bobbie, les deux femmes avec lesquelles il a des relations.

Racisme[modifier | modifier le code]

L'identité raciale de Christmas (ou bien son manque d'identité) est seulement une partie du thème plus large de l'identité. Pour Christmas, son sang de noir[1] représente une sorte de péché originel qui a corrompu son corps et ses actes depuis la naissance. Faulkner explore également l'idée de la « malédiction du racisme » avec les personnages de Joanna et de Hightower. Tous les deux ont été bannis et menacés pour leurs sympathies noires, pourtant tous les deux, hermétiques, restent à Jefferson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) EN:One-drop rule Il s'agit de l'idée de la « goutte de sang noir », la one-drop rule.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]