Luke McAlister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McAlister.

Luke McAlister

Description de l'image  Luke McAlister - Warm up - ST vs MHR- 2012-05-12.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Charles Luke McAlister
Naissance 28 août 1983 (30 ans)
à Waitara (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,77 m (5 10)[1]
Surnom(s) Luckey[1]
Position Demi d'ouverture, Centre
Carrière en junior
Période Équipe  
Silverdale
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2002-2007
2002-2007
2007-2009
2009-2011
2009-2011
2011-
North Harbour
Auckland Blues
Sale Sharks
North Harbour
Auckland Blues
Stade toulousain
21 (244)[2]
13 (80)[2]
30 (239)[2]
36 (204)[2]
12 (23)[2]
33 (263)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2005-2009

2005-2010
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande

Maori
30 (153)

2 (8)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 août 2011.

Charles Luke McAlister, né le 28 août 1983 à Waitara, est un joueur de rugby à XV international néo-zélandais. Il évolue au poste de demi d'ouverture au sein de l'effectif du Stade toulousain mais peut également évoluer au poste de trois quart centre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il joue avec l'équipe de Nouvelle-Zélande des moins de 19 ans (2001 et 2002) et avec celle des moins de 21 ans (2004). Il dispute son premier test match le 9 juillet 2005 contre les Lions britanniques.

Joueur performant, capable de prendre la ligne d'avantage, McAlister est apparu avec les Néo-Zélandais à la fois comme le concurrent direct et à terme la doublure de Daniel Carter au poste de demi d'ouverture. Graham Henry, l'ancien sélectionneur de l'équipe de Nouvelle-Zélande, a l'idée de les associer : Carter en demi d'ouverture et McAlister en premier centre. Le fait que McAlister soit droitier et Carter, gaucher a tactiquement des avantages dans l'occupation du terrain par le jeu au pied. Luke McAlister, très bon botteur par ailleurs, peut suppléer selon les conditions du match, Carter dans le jeu au pied.

Lors du quart de finale perdu contre la France à Cardiff lors de la coupe du monde 2007, McAlister, aligné comme premier centre, prend le poste de demi d'ouverture suite aux blessures consécutives de Dan Carter puis de Nick Evans. Bien qu'il marque un essai lors du match, une partie de la défaite peut lui être imputée. En effet, McAlister a mis par deux fois son équipe en difficultés. La première fois en écopant d'un carton jaune à la 45e minute obligeant son équipe à jouer à 14 pendant 10 minutes. La deuxième fois en ne réussissant pas à transformer l'essai de Rodney So'oialo.

En signant en 2007 à Sale, sous les ordres de Philippe Saint-André, il prend la décision de mettre entre parenthèses sa carrière internationale. Le fédération néo-zélandaise ne prévoit pas en effet la sélection de ses joueurs dans des championnats étrangers. Par ailleurs Luke McAlister, avait déjà vécu à Manchester de 4 à 13 ans où il a pratiqué du football à l'académie de Manchester United. À la fin de la saison 2008-2009, les médias sportifs le disent hésitant, à retourner jouer dans le Super 14, comptant désormais parmi les stars du championnat anglais. Malgré l'éternelle comparaison qu'on lui fait avec Daniel Carter en Nouvelle-Zélande, il signe, en 2009, dans la province de North Harbour et joue avec les Auckland Blues, pas de façon à être sélectionnable pour coupe du monde de 2011 mais pour être au plus près de sa fille, Astyn. Il fait son retour sous le maillot en 2009, en tant que remplaçant de Stephen Donald[3].

En mars 2011, il signe un contrat de trois ans avec le Stade toulousain, avec lequel il participe au Top 14 et à la H Cup avec lequel il fait un très bon début de saison[4]. Non retenu pour la coupe du monde 2011, il intègre l'effectif pour le début de la saison de Top 14 2011-2012. Pendant la demi finale de top 14 contre Castres, il inscrit tous les points, de même pendant la finale contre Toulon.

Luke McAlister transforme un essai sous les couleurs du stade toulousain le 10 mars 2012.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Club et Province[modifier | modifier le code]

  • 43 matchs en Super Rugby: 319 points (5 essais, 60 transformations, 57 pénalités, 1 drop)
  • 76 sélections en province: 596 points (10 essais, 108 transformations, 109 pénalités, 1 drop)
  • 6 matchs en H Cup: 45 points (1 essais, 5 transformations, 10 pénalités, 1 drop)
  • 25 matchs en Premiership: 110 points (2 essais, 8 transformations, 28 pénalités, 1 drop)

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 31 sélections depuis 2005
  • 153 points (7 essais, 23 transformations, 22 pénalités)
  • sélections par année : 5 en 2005, 7 en 2006, 10 en 2007, 9 en 2009;
  • Tri-nations disputés : 2006, 2007, 2009
  • En Coupe du monde : 4 matchs et 17 points en 2007
  • Équipe des Māori de Nouvelle-Zélande : Sélectionné en 2005 et 2010
  • Équipe de Nouvelle-Zélande des -19 ans : 2001-2002
  • Meilleur joueur de l'année 2002 des moins de 19 ans
  • Équipe de Nouvelle-Zélande des -21 ans : 2002-2004
  • Junior All Blacks : 2004-2005

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Luke McAlister a remporté trois tri-nations avec les All Blacks et est quart de finaliste de la Coupe du Monde 2007.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Luke McAlister en Coupe du monde.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats
L. McAlister
Matchs
L. McAlister
France 2007 Quart de finaliste 4 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tri-nations[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Luke McAlister dans le Tri-nations.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats
L.McAlister
Matchs
L.McAlister
Tri-nations 2006 1 5 v, 0 n, 1 d 5 v, 0 n, 1 d 6/6
Tri-nations 2007 1 3 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/4
Tri-nations 2009 1 3 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 2 d 4/6

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il n'y a aucune défaite.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Luke McAlister sous les couleurs du stade toulousain
  • Il a une fille nommée Astyn, née le 4 novembre 2004.
  • Il fut marié à Brooke Mc Alister en 2006. Aujourd'hui divorcés.
  • Il a tatoué le prénom de sa fille sur son avant bras droit en dessous de symboles Maori, et sur son bras gauche il a tatoué le prénom de son fils avec 3 étoiles autour et un signe infini
  • Il a un fils nommé Connor, né le 25 avril 2010 avec Amanda Wilby. Ils sont séparés depuis le début de l'année 2012.
  • Il est le 1057ème All Black, il a, d'ailleurs, tatoué ce chiffre sur son pectoral gauche depuis l'été 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Luke McAlister », sur www.salesharks.com, Sale Sharks (consulté le 23 avril 2011)
  2. a, b, c, d, e et f « McAlister Luke », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 septembre 2012)
  3. (en) « All Blacks level series in slug fest », sur www.allblacks.co.nz, NZRU (consulté le 23 avril 2011)
  4. « McAlister à Toulouse », sur www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le 23 avril 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :