Luke Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lynchburg Luke, mieux connu sous le nom de Luke Jordan, (28 janvier 1892 – 25 juin 1952) était un chanteur et guitariste de blues et américain, originaire de Virginie-Occidentale, premier musicien noir à avoir enregistré en tant que professionnel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né dans le Comté d'Appomattox, il débute sa carrière professionnelle à l'âge de 35ans, découvert par le label Victor Records tandis qu'il jouait dans les rues de à Lynchburg. Grâce à ce contrat, il enregistre de nombreuses chansons dans un studio de Charlotte en 1927 : ses chansons se sont vendues assez bien pour que Luke Jordan se voie offrir un voyage pour deux sessions supplémentaires à New York en 1929 ; peu de ses enregistrements ont été préservés de manière intacte. Il mourut à Lynchburg en juin 1952[1] puis en 2005 par Steve Howell, chanteur originaire de Las Vegas, dans l'état du Nevada[2]. Il fut une des influences du jeu de guitare de Dick Justice, qui reprit Cocaine Blues. Luke Jordan est mort à l'âge de 60ans, à Lynchburg.

Discographie[modifier | modifier le code]

La liste complète des chansons enregistrées est connue :

Enregistrement du Mardi 16août 1927 à Charlotte

39819-1. "Church Bells Blues." Victor unissued

39819-2. "Church Bells Blues." Vi 21076

39820-1. "Pick Poor Robin Clean." (jamais paru, enregistré pour Victor Records) 39820-2. "Pick Poor Robin Clean." Vi 20957

39821-2. "Cocaine Blues." Vi 21076

39822-1. "Traveling Coon." Vi 20957

Enregistrement du Lundi 18novembre 1929 à New York

57703-1. "My Gal's Done Quit Me." Vi V38564

57704-3. "Won't You Be Kind?" Vi V38564

Enregistrement du Mardi 19novembre 1929 à New York

57705- . "If I Call You Mama." Vi 23400

57706-2. "Look Up, Look Down." Victor unissued

57707- . "Tom Brown Sits in His Prison Cell." Vi 23400

57708-2. "That's A Plenty." (jamais paru, enregistré pour Victor Records)[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sa chanson Church Bells Blues fit l'objet d'une reprise par Ralph Willis.
  2. Tony Russell, 1997, in The Blues: From Robert Johnson to Robert Cray, chez Carlton Books Limited (édition américaine), 190pages. Isbn= 1-85868-255-X
  3. [1]

Liens Externes[modifier | modifier le code]