Luis de Haro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Traité des Pyrénées datant du 7 novembre 1659, première page. Archives nationales AE/III/45a

Luis Menéndez de Haro y Sotomayor (né à Valladolid en 1598 - mort à Madrid le 26 novembre 1661) est un militaire et un homme politique espagnol, fils de Diego de Haro, marquis de Carpio, et de Francisca de Guzmán, sœur de Gaspar de Guzmán, comte d'Olivares.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à la cour de la famille royale espagnole sous la protection de son oncle, auquel il succède comme valido (confident du roi) après l'expulsion d'Olivares en 1643. Il ne réussit pourtant pas à asseoir une notoriété et une influence aussi poussées que celles de son oncle, principalement à cause du fait de la présence de María de Ágreda comme confidente de Philippe IV. Celle-ci persuade d'ailleurs le monarque de réduire l'importance à la fonction de valido, poste d'ailleurs supprimé peu après.

Luis de Haro est un des principaux négociateurs du traité des Pyrénées (signé sur l'île des Faisans) en 1659 avec Jules Mazarin. Il ne peut y éviter des accords désavantageux pour l'Espagne, n'ayant pas été en position de conclure un front anti-français avec Oliver Cromwell, alors Lord Protecteur de l'Angleterre.

Son plus haut fait d'armes est la répression de la montée du nationalisme catalan et la reprise de Barcelone en 1652. Au contraire, la Guerre de Restauration portugaise, à laquelle il participe, est un échec total pour l'Espagne. Luis de Haro y mène les troupes espagnoles lors de la bataille de las Líneas de Elvas en 1659, qui se solde par une cuisante défaite de son armée.