Luis Tosar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luis Tosar, 15.02.2011.
Luis Tosar sur scène en mars 2007, chanteur du groupe the Ellas.

Luis Tosar (né le 13 octobre 1971 à Cospeito en Espagne), est un acteur, producteur, scénariste, et chanteur espagnol, engagé socialement et reconnu par la critique cinématographique.

Il défend sans relâche la langue galicienne, la culture et les coutumes de la Galice.

Carrière au cinéma et au théâtre[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Luis Tosar débute en tant qu'acteur dans des courts métrages. En parallèle, il fait des petites apparitions à la télévision. La série Riptide (1998) lui assure la renommée en Galice et lui ouvre les portes du 7e art.

Luis Tosar a plus de trente films à son actif. Il interprète souvent des personnages en prise avec la réalité quotidienne, actifs, révoltés et parfois menaçants comme par exemple le chômeur des Lundis au soleil (Los lunes al sol), le cadre agressif de Casual Day , ou le détenu mutin, brutal et dangereux de Cellule 211 (Celda 211). En 2003, il reçoit le Goya du meilleur second rôle pour Los lunes al sol. L'année suivante, il est élu « Meilleur acteur » aux Goyas, décernés par l’Académie des arts et des sciences cinématographiques d'Espagne. Cette récompense couronne sa prestation en mari violent dans Ne dis rien (Te doy mis ojos). En 2006, il apparaît dans le remake cinématographique réalisé par Michael Mann de la série des années 1980 Miami Vice : Deux flics à Miami avec Colin Farrell et Jamie Foxx.

En 2009 il tourne dans les studios de la Ville de Lumière d'Alicante, pour le film anglais Mr. Nice avec Rhys Ifans, Chloë Sevigny, David Thewlis et l’actrice espagnole Elsa Pataky.

En 2010, il obtient le troisième Goya de sa carrière (et son second trophée pour le meilleur premier rôle) grâce à son interprétation de Malamadre dans Cellule 211.


Théâtre[modifier | modifier le code]

Sur scène, il joue notamment dans Hamlet de William Shakespeare, mis en scène par Lino Braxe, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams, dirigé par Agustin Alezzo, et The Game dîner de Francis Veber, mis en scène par Paco Mir[réf. souhaitée].

Luis Tosar musicien[modifier | modifier le code]

Depuis sa jeunesse Luis Tosar a toujours fait partie d'un groupe de musique et s'est produit sur scène. Les concerts ont surtout lieu sur des scènes de villes de Galice.

Tosar est aussi la voix du groupe de musique the Ellas, nom du dernier groupe.

En 2011 il produit son premier disque.

Luis Tosar : galleguiste de fait[modifier | modifier le code]

Luis Tosar maintient toujours une présence en Galice, tant pour promouvoir des activités régionales[1],[2] que comme acteur du paysage culturel de la Galice moderne. Ancien acteur du Centro Dramático Galego (Centre dramatique galicien)[3], en 2011 il joue dans A ópera dos tres reás, adaptacion du Centro Dramático Galego de l'Opéra de quat'sous de Brecht[4].

Sa défense continue de la langue galicienne, de la culture et des coutumes de la Galice, lui a valu le titre de « Galicien du Mois » en février 2003. Il est le premier lauréat, en 2005, du prix Xarmenta, décernée par l’Association du Bierzo de la langue xarmenta (Asociación Berciana da Lingua Xarmenta), la langue galicienne parlée dans la région du Bierzo.

En 1994 il coproduit et est coscénariste d'un court-métrage, As xoias da Señora Bianconero (Les Bijoux de Madame Bianconero)[5],[6] en noir et blanc, muet et sous-titré en galicien.

En novembre 2002, il représente le visage public du soutien du monde de la culture galicienne à la plate-forme Nunca Máis (en) (organisation citoyenne regroupant des associations, des partis politique, des syndicats, des clubs etc.) au cours de la crise provoquée par la marée noire du Prestige. Par la suite il a pris ses distances avec Nunca Máis, considérant que la politisation des mouvements sociaux les « dénature »[7].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompenses

Références[modifier | modifier le code]

  1. Luis Tosar de retour ... au "Festival de Cans" farodevigo.es du 23/05/2010 (consulté le 06/10/2011) ; Luis Tosar est régulièrement au Festival de Cans, parodie en Galice du Festival de Cannes.
  2. "Luis Tosar devient l'image promotionnelle de Lugo" elpais.com du 26/03/2011 (consulté le 06/10/2011)
  3. Luis Tosar revient au théâtre en galicien elpais.com du 13/01/2011 (consulté le 06/10/2011).
  4. Le CDG atteint son meilleur succès avec l’œuvre de Brecht elpais.com du 05/10/2011 (consulté le 06/10/2011).
  5. http://culturagalega.org/avg/persoas_detalle.php?Cod_prsa=34&busca=luis%20tosar
  6. http://www.imdb.fr/title/tt0479568/
  7. Luis Tosar: 'Cuando la política entra en los movimientos sociales, los desvirtúa' (Quand la politique pénètre les mouvements sociaux, elle leur enlève la vertu
  8. [1]
  9. (fr) Goyas 2010 : le Palmarès ! sur AlloCiné, publié le 15 février 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]