Luis Gonzalez (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Luis Gonzalez Baseball pictogram.svg
Dodgers Gonzalez.jpg
Voltigeur de gauche
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
4 septembre 1990
Dernier match
28 septembre 2008
Statistiques de joueur (1990-2008)
Moyenne au bâton ,283
Coups sûrs 2591
Circuits 354
Points produits 1439
Équipes

Luis Emilio Gonzalez (né le 3 septembre 1967 à Tampa, Floride, États-Unis) est un voltigeur de baseball qui évolue en Ligues majeures de 1990 à 2008.

Gonzalez a passé huit saisons avec les Diamondbacks de l'Arizona avec qui il a remporté la Série mondiale en 2001, frappant le coup sûr victorieux lors de l'ultime match donnant la victoire à son équipe contre les Yankees de New York. Cinq fois joueur étoile, il gagne un Bâton d'argent.

Surnommé affectueusement Gonzo par de nombreux supporters, il est l'un des joueurs les plus populaires de la franchise de l'Arizona, qui retire son numéro 20 en 2010.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

En 1985, Luis Gonzalez est diplômé du lycée Jefferson de Tampa. Il entre à l'université de South Alabama à Mobile (Alabama) et joue pour l'équipe de baseball pendant 3 saisons. Il est nommé dans la deuxième équipe type du magazine Baseball America lors de sa deuxième année universitaire. Il est choisi par les Astros de Houston au quatrième tour de sélection 1988 (90e choix global). Il passe ses trois premières saisons professionnelles dans les équipes de ligues mineurs avant d'être appelé en Ligue majeure par les Astros pour la fin de la saison 1990. Il joue 12 rencontres au poste de troisième base. De 1991 à 1995, il est titulaire au champ gauche. Il est transféré aux Cubs de Chicago le 28 juin 1995 en échange du receveur Rick Wilkins. À la fin de la saison 1996, il devient agent libre et retourne à Houston pour la saison 1997. La franchise le libère en fin d'année et Gonzalez signe avec les Tigers de Détroit. Lors de la saison 1998, il frappe pour la première fois en carrière plus de 20 circuits avec 23 unités. Pendant l'intersaison, il est transféré aux Diamondbacks en échange de Karim Garcia.

En 9 saisons, Gonzalez montre des qualités, mais ne parvient pas à devenir un joueur majeur à son poste. En 1993, il produit sa meilleure saison pendant cette période avec une moyenne au bâton de 0,300 et 162 coups sûrs, dont 34 doubles et 15 circuits.

Diamondbacks de l'Arizona (1999-2006)[modifier | modifier le code]

Son arrivée dans l'Arizona coïncide avec une amélioration de ses performances. Il participe à la conquête du premier titre de division de l'histoire de la franchise en 1999. Il obtient sa meilleur moyenne au bâton en carrière (0,336) et mène la Ligue nationale avec 206 coups sûrs. Les Diamondbacks chutent cependant face aux Mets de New York en série de division. En 2001, la franchise ne finit qu'à la troisième place de la division Est, mais Luis Gonzalez continue sur le même rythme que la saison précédente, augmentant même son nombre de circuits (31 sur 192 coups sûrs).

En 2001, il étonne beaucoup d'observateurs en frappant 57 circuits, son meilleur total sur une saison et près du double de l'année précédente. C'est le troisième meilleur total de l'histoire de la Ligue nationale pour un batteur gaucher, derrière les 73 circuits de Barry Bonds frappés en 2001 et les 58 circuits de Ryan Howard en 2006. Toujours en Ligue nationale, il finit deuxième pour le nombre de coups sûrs avec 198. Les Diamondbacks remportent un nouveau titre de division et se qualifient pour la série mondiale après avoir écarté les Cardinals de Saint-Louis et les Braves d'Atlanta. Face aux Yankees de New York, tenants du titre et favoris, la série est équilibré, chaque équipe remporte ses matchs à domicile et le titre se joue alors sur une rencontre au Yankee Stadium le 4 novembre. En 9e manche, les deux équipes sont à égalité 2 à 2 et Luis Gonzalez se présente à la frappe avec les buts remplis et un éliminé. Face à Mariano Rivera, l'un des lanceurs de fin de match les plus efficaces en série éliminatoire, Gonzalez frappe un coup sûr qui donne le titre aux Diamondbacks[1].

Le 22 mai 2004, Gonzalez frappe son 2000e coup sûr en carrière face aux Marlins de la Floride. Le 18 avril 2006, il obtient son 500e double, devenant le 21e joueur de l'histoire de la Ligue majeure à cumuler 500 doubles et 300 circuits. Le 13 mai 2006, il frappe son 507e double et dépasse Babe Ruth pour le nombre de double en carrière.

Dodgers de Los Angeles (2007)[modifier | modifier le code]

Luis Gonzalez à sa dernière saison en 2008 avec les Marlins.

Le 14 septembre 2006, les Diamondbacks annoncent qu'ils n'exercent pas l'option de 10 millions de dollars prévue dans son contrat pour resigner González après la saisons 2006[2],[3]. Le 7 décembre, il signe un contrat d'une année avec les Dodgers de Los Angeles pour 7 millions de dollars[4].

Marlins de la Floride (2008)[modifier | modifier le code]

Le 7 février 2008, les Marlins annoncent la signature d'un contrat d'une saison avec Luis Gonzalez pour un montant de 2 millions de dollars[5].

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Trophées et records en Ligue majeure[modifier | modifier le code]

  • Cinq sélections pour le Match des étoiles : 1999, 2001, 2002, 2003, 2005.
  • Trophée Silver Slugger pour un joueur de champ extérieur : 2001.
  • 572 doubles en carrière (20e joueur de Ligue majeure, au 22 avril 2008).

Records avec les Diamondbacks[modifier | modifier le code]

  • Meilleur moyenne au bâton de la franchise : 0,298 (1999-2006).
  • Nombre de matchs : 1194.
  • Nombre de points : 780.
  • Coups sûrs : 1337.
  • Coups de circuit : 224
  • Points produits : 774.
  • Doubles : 310.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Le 7 août 2010 lors d'une cérémonie à Chase Field, les Diamondbacks retirent le numéro 20 porté par Gonzalez pendant 8 saisons. C'est le premier ancien joueur de la franchise à être honoré de la sorte. Le club renonce ainsi à sa politique précédente de ne pas retirer de joueurs non élus au Temple de la renommée du baseball[6]. Gonzalez sera éligible pour élection au Temple en 2014.

Depuis l'été 2010, une activité populaire à Chase Field pour divertir les spectateurs est la course des mascottes à l'effigie des légendes des Diamondbacks. Une mascotte à l'effigie de Luis Gonzalez est créée, à l'instar de celles de Randy Johnson, Matt Williams et Mark Grace, tous joueurs champions de la Série mondiale 2001[7].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Année Team G AB R H 2B 3B HR RBI TB BB SO SB CS OBP SLG BA SF SH HBP IBB GDP
1990 HOU 12 21 1 4 2 0 0 0 6 2 5 0 0 .261 .286 .190 0 0 0 1 0
1991 HOU 137 473 51 120 28 9 13 69 205 40 101 10 7 .320 .433 .254 4 1 8 4 9
1992 HOU 122 387 40 94 19 3 10 55 149 24 52 7 7 .289 .385 .243 2 1 2 3 6
1993 HOU 154 540 82 162 34 3 15 72 247 47 83 20 9 .361 .457 .300 10 3 10 7 9
1994 HOU 112 392 57 107 29 4 8 67 168 49 57 15 13 .353 .429 .273 6 0 3 6 10
1995 HOU 56 209 35 54 10 4 6 35 90 18 30 1 3 .322 .431 .258 3 1 3 3 8
1995 CHI 77 262 34 76 19 4 7 34 124 39 33 5 5 .384 .473 .290 3 0 3 5 8
1996 CHI 146 483 70 131 30 4 15 79 214 61 49 9 6 .354 .443 .271 6 1 4 8 13
1997 HOU 152 550 78 142 31 2 10 68 207 71 67 10 7 .345 .376 .258 5 0 5 7 12
1998 DET 154 547 84 146 35 5 23 71 260 57 62 12 7 .340 .475 .267 8 0 8 7 9
1999 AZ 153 614 112 206 45 4 26 111 337 66 63 9 5 .403 .549 .336 5 1 7 6 13
2000 AZ 162 618 106 192 47 2 31 114 336 78 85 2 4 .392 .544 .311 12 2 12 6 13
2001 AZ 162 609 128 198 36 7 57 142 419 100 83 1 1 .429 .688 .325 5 0 14 24 14
2002 AZ 148 524 90 151 19 3 28 103 260 97 76 9 2 .400 .496 .288 7 0 5 8 12
2003 AZ 156 579 92 176 46 4 26 104 308 94 67 5 3 .402 .532 .304 3 0 3 17 19
2004 AZ 105 379 69 98 28 5 17 48 187 68 58 2 2 .373 .493 .259 2 0 2 11 9
2005 AZ 155 579 90 157 37 0 24 79 266 78 90 4 1 .366 .459 .271 4 0 11 12 14
2006 AZ 153 586 93 159 52 2 15 73 260 69 58 0 1 .352 .444 .271 6 0 7 10 14
2007 LAD 139 464 70 129 23 2 15 68 201 56 56 6 2 .359 .433 .278 2 0 4 4 11
2008 FLO 136 341 30 89 26 1 8 47 141 41 43 1 2 .336 .413 .261 5 0 0 1 10
Total 2591 9157 1412 2591 596 68 354 1439 4385 1155 1218 128 87 .367 .479 .283 98 10 111 150 213

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Feuille de match, Yankees-Diamondbacks du 4 novembre 2001
  2. (en) Steve Gilbert, « Gonzalez unlikely to return to D-Backs », sur MLB.com,‎ 14 septembre 2006
  3. (en) Steve Gilbert, « Gonzalez prepares for long goodbye », sur MLB.com,‎ 15 septembre 2006
  4. (en) Ken Gurnick, « Colletti feels new Dodgers fit in perfectly », MLB.com,‎ 8 décembre 2006
  5. Joe Frisaro, « Outfielder Gonzalez officially a Marlin », sur MLB.com,‎ 7 février 2008
  6. (en) Gonzo 'honored' as D-backs jersey retired, Steve Gilbert / MLB.com, 7 août 2010.
  7. (en) Big Unit wins first D-backs Legends Race, Andrew Pentis / MLB.com, 3 juillet 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :