Luis Días

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luis Díaz Portorreal ( 21 juin 1952 - 8 décembre 2009), connu comme Luis « Terror » Días (Luis « Terreur » Días) est un compositeur, guitariste et interprète de la musique populaire dominicaine. Ses chansons d'inspiration folklorique mélangent des styles musicaux divers. Il est surnommé « Padre del Rock Dominicano » (Père du Rock dominicain)[1], [2].

Luis Díaz en 2005 à New York

Biographie[modifier | modifier le code]

Luis Días est né à Bonao. À l'âge de 16 ans, il fonde « Los Jhonnys », son premier groupe musical.

En 1970 il voyage à Saint-Domingue pour étudier la psychologie à l'Université Autonome de Saint-Domingue. En 1972, il est intégré comme guitariste et chanteur au groupe « Convite ».

Après sa sortie de Convite en 1978, il forme le groupement « Madora », où il commence à mélanger le jazz avec le folklore de l'île Hispaniola.

De 1980 à 1982, il vit en New York, et est professeur de musique dominicaine traditionnelle à l'American Museum of Natural History.

En 1982, il retourne en République dominicaine et, avec le guitariste Juan Francisco Ordóñez et d'autres musiciens, fonde Transporte Urbano, groupe qui a mélangé les sonorités du rock et la musique folklorique de l'île et a marqué la naissance du rock dominicain.

Días a composé la musique de films comme « Las pausas del Silencio », de Carlo Cristallini, et a reçu pour ce travail le prix pour la meilleure bande sonore pour courts-métrages au Festival International de Boston de 1986. Il a aussi composé la musique de « Dear Teresa » (1993), qui a reçu le « Silver Award » du Festival International de Filadelfia 1994 et il a collaboré avec David Byrne dans la bande sonore du film « Blue In The Face » durant l'année 1995.

Plus de trois cents pièces composées par lui ont été enregistrées par différents artistes et orchestres, et il a défini le sujet pour le carnaval dominicain de l'année 1984 « Baila en la calle ».

Il est auteur de plusieurs livres, entre autres Tránsito entre Guácaras, livre de poèmes qui évoquent des mythes taïnos.

Il a été nommé « Compositeur de l'Année » dans les Prix Casandra de 1989 et de 1990. Durant l'année 2004, il est déclaré par l'État dominicain Patrimoine Culturel de la nation .

Luís Días est mort à Saint-Domingue le 8 décembre 2009, après une attaque cardiaque suivie de complications.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1974 Convite convida / Nueva Canción
  • 1975? Convite : Candelo y la bestia
  • 1984 Areito No. 1 / Folk
  • 1984 Luis Terror Días / Merengue
  • 1985 Ae Candelo / Folk
  • 1998 El accidente / Rock - Bachata
  • 1999 Luis Días y Transporte Urbano En Vivo / Rock
  • 1999 Jaleo Dominicano + Homenaje a Luis Días / Rock - Folk
  • 2000 Vickiana, las Sesiones de 1985 (con Transporte Urbano) / Rock
  • 2000 La Yola (junto a Lliam Greguez) / Acoustic - Rock
  • 2001 La Suite Folclórica Dominicana / Compilation
  • 2003 Radio Macana / Rock - Folk
  • 2004 DVD LUIS TERROR DIAS : EL TERROR EN VIVO (con Transporte Urbano e Irka Mateo)
  • 2005 DVD LUIS TERROR DIAS : Merengues
  • 2006 DVD LUIS TERROR DIAS : EL TERROR LE CANTA AL AMOR
  • 2009 Tiempo de ocio / Rock – Acoustic

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arvelo Caamaño, Mario. La primera Tierra, (La première terre) Première édition mai 2000. pages. 51-54 (ISBN 0-615-11428-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Site de El national » (consulté le 28 février 2010)
  2. (es) « Luis 'Terror' Días, padre del rock dominicano », sur ELPAÍS.com (consulté le 28 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]