Luis Cardoso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luis Cardoso, de son nom complet Luís Cardoso de Noronha (né en 1959 à Cailaco) est un écrivain du Timor Oriental, de langue portugaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luis Cardoso, de son nom complet Luís Cardoso de Noronha (né en 1959 à Cailaco) est un écrivain de langue portugaise. Il a fait sa scolarité au collège missionnaire de Soibada au Timor Oriental, alors colonie portugaise, puis au séminaire de Dare, à proximité de la capitale Dili. Après la Révolution des Œillets d'avril 1974, qui a amorcé le début de la décolonisation portugaise dans le monde, il est parti étudier la foresterie à l'Institut Supérieur d'Agronomie de Lisbonne. Il est resté en exil au Portugal pendant l'occupation de Timor-Est par l'Indonésie (1975-1999) et a notamment été le représentant de la résistance est-timoraise à Lisbonne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Luís Cardoso est l'auteur de cinq romans écrit en portugais :

  • Crónica de uma travessia (1997)
  • Olhos de Coruja, Olhos de Gato Bravo (2001)
  • A última morte do Coronel Santiago (2003)
  • Requiem para o navegador solitário (2007)
  • O ano em que Pigafetta completou a circum-navegação (2013)

Plusieurs de ses romans ont été traduits en allemand, en anglais, en français, en italien, en néerlandais ou en suédois, dont son premier livre qui a été publié en France en 2000, aux éditions Métailié sous le titre : Une île au loin. Il raconte sur un mode romancé son enfance et ses premières années au Portugal.
Ses livres s'inspirent souvent d'éléments d'événements ayant marqué son pays, comme le "Requiem pour un navigateur solitaire" (2007) qui évoque la mort d'Alain Gerbault à Timor-Est en 1941 ou "L'année où d'Antonio Pigafetta a réalisa sa circumnavigation" (2013), qui fait référence au passage dans l'île des navires de Magellan en 1522 lors du premier tour du monde. Des extraits de son roman Requiem pour un navigateur solitaire dans une traduction en français par Catherine Dumas ont été publiés dans la revue littéraire Europe en mars 2011 (pp.258-266).

Études sur Luis Cardoso[modifier | modifier le code]

Lacerda (D.), « "Luís Cardoso, primeiro escritor timorense, autor de 'Une île au loin' », revue Latitudes, n°8, mai 2000, p.31.

Seixo (Maria Alzira), « Un récit de Timor: Luis Cardoso et la traversée des cultures », in Jean Bessière et Sylvie André, Multiculturalisme et identité en littérature et en art, Paris, Editions L'Harmattan. 2002, pp.295-302.

Moutinho (Isabel), "Timor Leste et la réaffirmation d'une identité multiculturelle", in Raylene Ramsay, Cultural Crossings: Negotiating Identities in Francophone and Anglophone Pacific Literature, Peter Lang, 2010, pp.167-178.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Page sur le roman Une île au loin sur le site de la Bibliothèque insulaire.
  • Article sur le roman Une île au loin dans le journal suisse Le Temps.
  • Critique du roman Une île au loin, dans la revue Le Matricule des Anges.
  • Présentation de l'oeuvre de Luis Cardoso à l'occasion d'une conférence organisée par l'Institut Camões et l'université Lyon 2 en 2009.