Luis Ayala (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le joueur de tennis du même nom, voir Luis Ayala.
Pix.gif Luis Ayala Baseball pictogram.svg
Luis Ayala on April 24, 2012.jpg
Agent libre
Lanceur de relève
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
31 mars 2003
Statistiques de joueur (2003-2013)
Victoires-défaites 38-47
Moyenne de points mérités 3,34
Retraits sur des prises 367
Équipes

Luis Ignacio Ayala (né le 12 janvier 1978 à Los Mochis, Sinaloa, Mexique) est un lanceur de relève droitier au baseball. Il joue dans les Ligues majeures depuis 2003 et est présentement agent libre.

Carrière[modifier | modifier le code]

Expos de Montréal et Nationals de Washington[modifier | modifier le code]

Luis Ayala a débuté sa carrière dans les majeures avec les Expos de Montréal en 2003.

Le lanceur suit l'équipe à Washington lorsqu'ils deviennent en 2005 les Nationals.

Avec l'équipe nationale du Mexique, il participe à la Classique mondiale de baseball en 2006, mais y subit une blessure au ligament du coude droit qui nécessitera une importante opération. Il est tenu à l'écart du jeu durant toute la saison 2006 des ligues majeures[1],[2], et ne reviendra qu'en juin 2007 avec les Nationals.

Il fut également blessé au bras gauche dans un accident de chasse survenu en décembre 2007[3].

Mets de New York[modifier | modifier le code]

En août 2008, le droitier passe aux Mets de New York en retour du joueur d'avant-champ Anderson Hernández[4].

Twins du Minnesota[modifier | modifier le code]

En 2009, Ayala rejoint aux Twins du Minnesota[5].

Marlins de la Floride[modifier | modifier le code]

Libéré par le Twins le 2 juillet, il signe chez les Marlins de la Floride le 3 juillet 2009.

Yankees de New York[modifier | modifier le code]

Après avoir lancé en ligues mineures en 2010 pour des clubs affiliés aux Diamondbacks, aux Dodgers et aux Rockies, il signe en février 2011 avec les Yankees de New York et reçoit une invitation à leur entraînement de printemps[6]. Il réussit son retour avec 2 victoires contre 2 défaites avec une très bonne moyenne de points mérités de 2,09 en 56 manches lancées en 52 matchs pour les Yankees en 2011. Il obtient sa première chance en carrière de jouer en séries éliminatoires et fait deux sorties en relève dans la Série de divisions entre New York et Detroit.

Orioles de Baltimore[modifier | modifier le code]

Le 10 février 2012, Alaya signe un contrat d'une saison avec les Orioles de Baltimore[7]. Il affiche sa seconde meilleure moyenne de points mérités en carrière durant la saison 2012. Elle est de 2,64 en 75 manches lancées en 66 sorties. Il remporte cinq victoires contre autant de défaites avec un sauvetage. Il lance un tiers de manche en séries éliminatoires contre son ancienne équipe, les Yankees.

Braves d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Après seulement deux matchs joués avec les Orioles en 2013, Ayala est le 10 avril transféré aux Braves d'Atlanta en retour de Chris Jones, un lanceur gaucher des ligues mineures[8]. En 37 sorties pour les Braves, il fait bien avec une moyenne de points mérité de 2,90 en 31 manches lancées. Il complète 2013 avec une fiche de deux victoires, un défaite et une moyenne de points mérités de 3,27 en 33 manches lancées et 39 matchs joués au total pour Baltimore et Atlanta.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ayala out for season with injury; Nationals furious at MLB officials, Bill Zuckerman, Washington Times, 18 mars 2006.
  2. (en) Study charts Classic's effect on hurler, Jesse Sanchez / MLB.com, 6 mars 2009.
  3. (en) Ayala Expects to Recover from Hunting Injury, Barry Svrluga, Washington Post, 5 janvier 2008.
  4. (en) Transactions impliquant Luis Ayala, baseball-reference.com. Consulté le 12 mars 2009.
  5. (en) Twins Agree to Terms with Luis Ayala on One-Year Contract, site des Twins du Minnesota, 18 février 2009.
  6. (en) Yankees agree to terms on minor league deal with reliever Luis Ayala, Associated Press, 10 février 2011.
  7. (en) Orioles sign reliever Luis Ayala, Dan Connolly, Baltimore Sun, 10 février 2012.
  8. Luis Ayala se retrouve à Atlanta, Associated Press, 10 avril 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]