Luigi Guardigli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luigi Guardigli (né en 1926 à Lugo, dans la province de Ravenne, en Émilie-Romagne et mort le 19 septembre 2008 à Paris) est un peintre et un mosaïste italien contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luigi Guardigli séjourna très longtemps à La Ruche à Montparnasse et travailla en particulier avec Gino Severini, Marc Chagall, Georges Braque, Jean-Michel Folon, Fernand Leger et Jean Bazaine. On lui doit des peintures (huiles, gouaches, sur toile et sur papier) aux mouvements souples et délicats et aux couleurs franches et harmonieuses, à mi-chemin entre abstraction lyrique et géométrique. Sa quête incessante du jeu des formes et des couleurs se retrouve dans son œuvre de mosaïste (Ministère de Finances).

À 18 ans, il s'inscrit à l'école de Beaux-Arts de Ravenne où il étudie de 1941 à 1951. Il travaille entre 1951 et 1957 avec le Gruppo mosaicisti à la restauration des mosaïques anciennes des églises et monuments de Ravenne. Il est enrôlé, pendant la seconde Guerre Mondiale, de 1943 à 1946 dans la Regia Marina (Italian Royal Navy) à La Spezia ce qui lui fait interrompre ses études.

Fin novembre 1951, il arrive à Paris et enseigne à l’École d'Art Italien comme assistant du peintre Gino Severini, fondateur et directeur de l'école.

À partir de 1957, avec Lino Melano, un autre mosaïste compatriote de Ravenne, il exécute des mosaïques pour d’autres artistes, tel Fernand Léger, Georges Braque, Marc Chagall, Jean Bazaine et Raoul Ubac. Il a collaboré également à la mosaïque de la façade du Musée national Fernand Léger à Biot (Alpes-Maritimes). En 1960, il exécute, à la Colombe d'Or de Saint Paul de Vence, une mosaïque conçue par le peintre Georges Braque. À partir de 1961, il a un studio en résidence d’artistes à La Ruche au 2, passage de Dantzing à Paris. En 1962, dans une autre collaboration avec Braque, il crée le fameux réservoir de poissons de la Fondation Maeght à St Paul de Vence. Ses collaborations avec de nombreux artistes illustres ont continué, et la dernière a été avec Jean-Michel Folon.

À partir de 1958, Luigi Guardigli participe aux réalisations de nombreux panneaux en mosaïque pour des écoles, salles de fêtes… Quelques exemples : 1966. Mosaïque de 91 m2, d’après les maquettes de Chagall, pour le nouveau Parlement de Jérusalem. (Israël). 1971. Grande mosaïque pour le hall d'entrée de l'Université de Lettres de Clermont-Ferrand d'après les maquettes de Joseph Lacasse. 1981. Réalise un panneau en mosaïque, sur dalles, de 10 m2, d’après une maquette du peintre J.M. Folon, pour la Maison de la Radio Télévision Belge à Bruxelles. 1983. Dans le cadre du 1 % de l’État, réalise un panneau en mosaïque de 5 m2 d’après une maquette personnelle, dans le hall de la Caserne de Gendarmerie « Tempoure » à Marmande (Lot et Garonne). 1985. Mosaïque (près de 300 m2 de surface) qui recouvre la voûte de la piscine des enfants dans le chantier Saint Eustache.

1986. Il participe, avec une maquette, à un concours pour une décoration en mosaïque destinée au nouveau Ministère des Finances à Bercy, d’après des maquettes du peintre Martial Raysse. 1989. Après avoir présenté 3 maquettes pour ce projet, Luigi Guardigli dirige la réalisation d’un mur en mosaïque de 51,35 m de long sur 3,04 m de haut (surface totale 156 m2) dans le bâtiment C du nouveau Ministère des Finances.

À ce propos : « Au début, les artistes Luigi Guardigli et Adam Henein auraient du travailler ensemble pour réaliser une mosaïque murale dans la galerie extérieure sur dalle, mais dès août 1987, Henein récusait l’offre, le montant des honoraires lui paraissant insuffisant eu égard à l’enveloppe annoncée. Luigi Guardigli présenta donc une nouvelle proposition. Les membres de la commission donnèrent leurs avis en janvier 1988. Ce projet fut jugé par certains « sans doute un peu trop voyant en raison de la gamme de couleurs choisie et notamment de la place réservée au bleu, qui me parait excessive pour une œuvre de cette taille dans un tel environnement. » Un des membres du jury, par contre, fit remarquer à l’appui du projet qu’on ferait ainsi place « à un excellent praticien, chef de file dans son genre, qui représenterait à Bercy, l’art décoratif, et plus précisément les métiers d’art, au milieu des artistes de renom. » Source Thèse de Septembre 2005 par Roger Aubert De Tregomain « L’essor du 1 % artistique et de l’art contemporain dans le nouveau Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie de Bercy (1982-1990) ».


Il finira sa vie dans une maison de repos à Paris, où il mourut en 2008.

Philippe Lagautrière, artiste à la Ruche, écrit de lui " Lorsque je suis arrivé dans mon atelier (à la Ruche), ce voisin de palier était déjà là depuis les années 1960. Il était donc une figure incontournable. Il officiait en tant que mosaïste et peintre, mais aussi joueur de mandoline, mémoire vivante de la Ruche et amoureux des chats. Je garderai de lui cette image furtive du personnage un peu courbé par le poids des ans circulant dans le jardin à la recherche d'un chat à nourrir ou à caresser. Il était toujours prêt à raconter une anecdote du passé de la Ruche, même si par la suite, la mémoire lui fit défaut ".

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1958 Société d'Aquitaine" - [Mosaico realizzato su disegno di A. Beaudin Avenue Hoche Paris
  • 1958 Musée Leger" - [Mosaico realizzato con Melano su disegno Leger Biot
  • 1959 F Noain" - [Mosaico realizzato su disegno di Suzanne Roger Paris
  • 1959 l'Usine d'embouteillage" - [Mosaico realizzato su disegno di R. Ubac Évian-les-Bains
  • 1960 Colombe d'Or" - [Mosaico realizzato su disegno di G. Braque Saint-Paul
  • 1961 France" - [Mosaico realizzato su disegno di J. Bazaine Paris
  • 1962 Fondazione Maeght" - [Mosaico realizzato su disegno di G. Braque Saint-Paul
  • 1963 Maison de la radio" - [Mosaico realizzato su disegno di J. Bazaine Paris
  • 1963 Maison d'architecte" - [Mosaico realizzato su disegno di J. Bazaine Septeuil
  • 1963 Clinique Universitaire" - [Mosaico realizzato su disegno di J. Lacasse Fribourg-en-Brisgau
  • 1963 Maison d'architecte" - [Mosaico realizzato su disegno di J. Bazaine Septeuil
  • 1964 groupe scolaire" - [Mosaico realizzato su disegno di W. Mucha Argelès-sur-Mer
  • 1965 CNRS" - [Mosaico realizzato su disegno di Jullien Grenoble
  • 1965 Hôtel rue de l'Élysée" - [Mosaico realizzato su disegno di Marc Chagall Paris
  • 1965 Musée d'Art Mural de Lund - [Mosaico realizzato su disegno di J. Bazaine Suède
  • 1966 Nuovo Parlamento di Gerusalemme" - [Mosaico realizzato su disegno di Marc Chagall Israël
  • 1966 Maison des Jeunes" - [Mosaico realizzato su disegno di F Leger Corbeil
  • 1974 Fresque réalisé avec Foujino Paul en 1974 à Villeneuve d’Ascq
  • 1977 Musée international Salvador Allende « Hommage au peuple chilien » 1977, huile sur toile 100x65
  • 1982 Radio televisione Belga - Mosaico realizzato su disegno di Jean-Michel Folon Bruxelles
  • 1988 Ministère des Finances - mosaico di 156 metri quadri disegnato e realizzato da Guardigli Paris-Bercy
  • 1992 Palais d'Iéna (Conseil Economique et Social) à Paris, sur des dessins de Martial Raysse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jeanine Warnod, La Ruche & Montparnasse - 1978 Weber Geneve Paris
  • Comite de défense de La Ruche, Il faut sauver "La Ruche" - avril 1969
  • Claudio Barontini, Arte Giorgio Mondadori Editore (foto)
  • Roger AUBERT DE TREGOMAIN, Diplôme d'études approfondi, mémoire sous la direction de Bruno Foucart, « L’essor du 1 % artistique et de l’art contemporain dans le nouveau Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie de Bercy (1982-1990) »
  • Felice Nittolo, "Maestri Mosaicisti a Ravenna prima e dopo la seconda guerra mondiale" - 2006 casa editrice Girasole arte.
  • Roberto Perazzone, "Un italien dans la Ruche" - 2008 Boscher Studer Fromentin.
  • ravennanotizie.it, Morto Luigi Guardigli - 29/09/2008
  • Éric Biétry-Rivierre, Le Figaro - 17/02/2009

Liens externes[modifier | modifier le code]