Lugiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Lugii, Lugiens ou Lygiens étaient un peuple probablement d'origine celto-germanique qui habitaient la Silésie autour de Legnica (Lugidunum) et dont l'ethnonyme est lié au dieu Lug lui-même pré-celtique. Ils étaient divisés en plusieurs tribus qui comprenaient entre autres les Haries, les Helvécons, les Manimes, les Élisiens et les Nahanarvales[1]. Ptolémée dans sa Géographie les subdivise en trois factions distinctes à savoir les Buri, les Diduni et les Omani.

Ils étaient peut-être apparentés aux Lugi de la Calédonie[réf. nécessaire]. On les associe aux peuples germano-celtes et en particulier aux Vandales qui occupent les mêmes régions qu'eux et qu'on retrouve durant l'époque de la culture de Przeworsk. La source de leur pouvoir était le contrôle du centre de la route de l'ambre entre Sambie sur la Baltique jusqu'aux provinces de l'Empire romain que sont la Pannonie, la Norique et la Rhétie.

Le romancier nationaliste polonais Henryk Sienkiewicz a voulu rendre hommage à ce peuple, considéré comme ancêtre des Polonais, en baptisant Lygie l'héroïne de son roman Quo vadis ?.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tacite Germanie XLIII 2