Ludwig von Siegen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amelie Elisabeth von Hessen (1642).
Ce portrait par Ludwig von Siegen est considéré comme la première gravure en manière noire.
Metropolitan Museum of Art.

Ludwig von Siegen, parfois appelé Ludwig von Sechten, né à Utrecht vers 1609 et mort à Wolfenbüttel vers 1680, est un graveur amateur allemand, considéré comme l'inventeur de la manière noire (dite aussi mezzo-tinto).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est lieutenant-colonel et garde personnel du prince Rupert, comte palatin, neveu du roi Charles Ier d'Angleterre. En 1642, Ludwig von Siegen envoie à Guillaume VI de Hesse un portrait d’Amelie Elisabeth von Hessen, landgrave et régente de Hesse-Cassel, avec une lettre où il explique qu’il vient d’inventer un procédé de gravure qui permet pour la première fois de reproduire les demi-teintes, ou mezzo-tinto, entre le noir et le blanc.

En 1657, une rencontre a lieu entre le Prince Rupert et son cousin Guillaume VI, suivie d’un échange de correspondance où ils discutent des mérites de cette nouvelle technique. Un de ses assistants, le peintre et graveur flamand Wallerant Vaillant, s’emploie à la perfectionner et produit une magnifique série de gravures. En 1660, le Prince Rupert se rend en Angleterre et fait part de l’invention de Ludwig von Siegen à l’écrivain John Evelyn, qui publie le premier livre contenant une manière noire en 1662. Bien que les détails de cette nouvelle technique n’y soient pas divulgués, elle se répand parmi les graveurs du royaume, où elle acquiert une grande popularité au XVIIIe siècle sous le nom de « gravure à la manière anglaise ».

Œuvre[modifier | modifier le code]

On ne connaît de Ludwig von Siegen qu’un très petit nombre de gravures, parmi lesquelles un portrait de Guillaume II d'Orange-Nassau et un portrait d’Élisabeth d'Angleterre. Après le départ du Prince Rupert pour l’Angleterre, il entra au service du prince-électeur de Mayence, puis du duc de Wolfenbüttel, où il finit ses jours.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hubert Von Herkomer, Etching and Mezzotint Engraving : Lectures delivered at Oxford, Macmillan, Londres, 1892
  • (en) Alfred Whitman, The Print-Collector’s Handbook, George Bell & Sons, Londres, 1902

Liens externes[modifier | modifier le code]