Ludwig Lange (physicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ludwig Lange et Lange.

Ludwig Lange (21 juin 1863 à Giessen12 juillet 1936 à Weinsberg) est un physicien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié les mathématiques et la physique, mais aussi la psychologie, l’épistémologie et l’éthique, aux universités de Leipzig et de Giessen entre 1882 et 1885.

Lange est connu pour avoir inventé en 1885 des termes utilisés pour parler du référentiel galiléen (« inertial frame of reference ») et du temps d’inertie (« inertial time »), en remplacement du concept d’« espace et de temps absolus » d’Isaac Newton. DiSalle décrit a définition de Lange ainsi[1] :

« un système tel que par rapport à lui, si l'on projette trois points, non alignés, simultanément du même point d'espace, et qu'on les laisse alors immédiatement libres, et si leurs trajectoires sont décrites uniformément et convergent, alors ces trajectoires sont toutes trois rectilignes. La loi d'inertie affirme alors que, relativement à tout système inertiel, toute quatrième particule se déplacera uniformément[trad 1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « An inertial system is a coordinate system with respect to which three free particles, projected from a single point and moving in non-coplanar directions, move in straight lines and travel mutually-proportional distances. The law of inertia then states that relative to any inertial system, any fourth free particle will move uniformly. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert DiSalle, « Space and Time: Inertial Frames », dans Edward N. Zalta, The Stanford Encyclopedia of Philosophy, Stanford University Press,‎ été 2002 (lire en ligne)