Ludwig Klüber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Ludwig Klüber (1762-1837) était un juriste allemand.

Né à Thann, près de Fulde, il enseigna le droit aux universités d'Erlangen et de Heidelberg. Il fit l'éducation du prince de Bade, remplit pour celui-ci, devenu grand-duc de nombreuses missions diplomatiques, en particulier lors de Congrès de Vienne. Il fut appelé en 1817 à Berlin par le roi de Prusse, qui le nomma conseiller privé. Il quitta cependant cette cour en 1823 où il ne pouvait exprimer librement sa pensée, qui penchait vers le gouvernement constitutionnel.

Il fut élu le 25 janvier 1834, correspondant de l'Académie des sciences morales et politiques, section de législation, droit public, jurisprudence, au moment de la création des places de correspondant.

On lui doit :

  • la publication des Actes du congrès de Vienne en 1814 et 1815 (Erlangen, 1815-1819, avec un Supplément, 1835)
  • Droit public de la confédération germanique, 1817,
  • Droit des gens moderne de l'Europe , 1819.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Ludwig Klüber » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)