Ludwig-Musser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ludwig.

LUDWIG MUSSER

Description de l'image  LudwigMusser.png.
Création 1910
Fondateurs William et Théo Ludwig
Activité Facture Instrumentale
Produits Batteries et Percussions orchestrales
Site web http://www.ludwig-drums.com/ et http://www.musser-mallets.com/

Ludwig-Musser est un fabricant de batterie et percussion, détenu par Conn-Selmer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les frères William & Théo Ludwig furent percussionnistes et ont participé à la fabrication instrumentale de percussions pour la firme LEEDY. C'est à la suite de cette expérience, que Ludwig & Ludwig est fondée à Chicago en 1910 par les frères William & Théo Ludwig.

Le premier succès survient avec la mise au point d'une pédale pour grosse caisse, bien plus fiable que celle des autres fabricants. Cette firme innove en inventant un système de timbre de caisse claire débordant, mais c'est avec la création d'une pédale mécanique d'accord pour timbales symphonique que la firme est projetée au premier plan des facteurs instrumentaux pour percussions.

L'entreprise s'endette lourdement en 1928, notamment pour construire une chaine de fabrication de banjo, mais elle se retrouve à l'agonie lors de la grande crise de 1929: c'est ainsi que William Ludwig est contraint de vendre la société à la compagnie multinationale Conn-Selmer (1930). William n'apprécie guère les impératifs et les atermoiements successifs imposée par Conn, et quitte l'entreprise en 1937.

William Ludwig créé alors sa propre marque : WFL (nom formé à partir de ses initiales), son premier produit est la pédale de grosse caisse "Speed King", mais il passe un accord avec la firme Conn et produit pour elle divers matériels. Par exemple, c'est WFL qui livre en fût cuivre laiton la firme Conn, on retrouve donc des fûts laiton made in WFL portant un badge Leedy Reliance, Ludwig Pioneer. Malgré des débuts difficiles à cause de la guerre et de la difficulté à obtenir des matériaux noble pour la construction des instruments, la marque tient bon.

WFL rachète en 1955 la marque Ludwig, les machines et les brevets à la compagnie Conn.

À partir de 1958 le sigle WFL est progressivement abandonné pour celui de Ludwig qui va devenir de plus en plus célèbre grâce à l'explosion du rock, mais aussi grâce à Ringo Starr batteur des Beatles qui joue sur une batterie Ludwig.

Aujourd'hui la marque est de nouveau celle d'un groupe financier assimilé à Conn-Selmer, Ludwig cultive une image historique en rééditant d'anciens modèles comme le kit vistalite de John Bonham ou le kit classic maple de Ringo Starr. Leurs caisses claires restent des références en la matière. La Supraphonic LM400 est certainement la caisse claire la plus enregistrées. Une expression courante pour la décrire : « Si tu n'arrives pas à choisir une caisse claire pour enregistrer ton morceau, fait le avec une supraphonic ».

Les gammes de batteries[modifier | modifier le code]

Legacy Exotic[modifier | modifier le code]

Les fûts des batteries Legacy combinent l'érable et le peuplier ainsi que des techniques de fabrication modernes (renforts de chanfreins et accastillage lourd), il s'agit du haut de gamme Ludwig-Musser.

Vistalite[modifier | modifier le code]

Cette série dotée de fûts en plexiglas est réalisée selon les un cahier de charge établit par Jason Bonham, fils du batteur légendaire de Led Zeppelin.

Classic Maple[modifier | modifier le code]

Cette série très traditionnelle comporte notamment un modèle conçu pour Ringo Starr.

Keystone[modifier | modifier le code]

Les batteries Keystone se distinguent par un son moderne et puissant obtenu grâce à une combinaison d'érable et de chêne nord-américain.

Epic[modifier | modifier le code]

La série Epic fut produite pour célébrer le centenaire de Ludwig-Musser[1].

Element[modifier | modifier le code]

La série Element propose des kits 6 fûts très visuels, avec l'usage d'un vernis spécifique[2].

Accent CS[modifier | modifier le code]

Ces kits 5 fûts constituent l'entrée de gamme Ludwig-Musser[3].

Quelques musiciens utilisateurs célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ludwig-drums.com/drumkits/epic.php
  2. http://www.ludwig-drums.com/drumkits/element.php
  3. http://www.ludwig-drums.com/drumkits/accent.php
  4. http://www.ludwig-drums.com/features/lombardo/index.php