Ludovico Mazzolino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Sainte famille et le Père éternel
v. 1516, Alte Pinakothek

Ludovico Mazzolino (Ferrare, 1480 – Ferrare, 1528) est un peintre italien de l'école de Ferrare qui a été actif à Ferrare et à Bologne au début du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludovico Mazzolino a été l'élève de Lorenzo Costa, et a subi l'influence d'Ercole de' Roberti, de Garofalo et de Boccaccio Boccaccino. Son imaginaire comme celui du bolonais Amico Aspertini, fut nourri par l'oeuvre humaniste, teintée d'ésotérisme, d'Ercole de’ Roberti qui a stimulé leur goût pour la magie, le masque, le tragique et le grotesque. Ils bénéficièrent aussi de la puissance expressive de la peinture allemande qui s'est répandue dans la plaine émilienne grâce au gravures et aux voyages à Venise où la mode était aux Ecoles du Nord.

En 1521 il se marie avec Giovanna, la fille du peintre vénitien Bartolomeo Vacchi.

Beaucoup de ses œuvres lui ont été commandées par le duc Hercule Ier d'Este à Ferrare.

Jésus chez les docteurs
1524 Gemäldegalerie (Berlin)
Le Christ devant Pilate, 1525
Musée des beaux-arts de Budapest

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Pietà (1501-1503), huile sur panneau, 31 × 23 cm, Venise, Collection Vittorio Cini.
  • Nativité (1504-1510 ca), huile sur panneau, 39,4 × 34,3 cm, Londres, National Gallery.
  • Le Massacre des Innocents (1505-1530 ca), huile sur panneau, 31 × 38 cm, Amsterdam, Rijksmuseum.
  • Nativité du Christ (1506-1507 ca), huile sur panneau, 40 × 50 cm, Rome, Galleria Borghese.
  • La Sainte Famille et saint Nicolas Tolentino (1515-1530 ca), huile sur panneau, 80,6 × 62,2 cm, Londres, National Gallery.
  • La Sainte famille et le Père éternel (1516 ca), huile sur panneau, 63 × 49 cm, Munich, Alte Pinakothek.
  • La Circoncision, 1520 ca, huile sur panneau, 31 × 33 cm, Venise, Collection Vittorio Cini.
  • Adoration des bergers (1520-1524), huile sur panneau, 79,5 × 60,5 cm, et le Strage degli innocenti, Florence, Galerie des Offices.
  • La Dispute du Christ avec les Docteurs' (1520-1525 ca), huile sur panneau, 31 × 22 cm, Londres, National Gallery.
  • La Sainte Famille avec saint François (1520-1529 ca), huile sur panneau, 53 × 39,4 cm, Londres, National Gallery.
  • Adoration des Mages (1522), huile sur panneau, 35 × 26 cm, collection privée.
  • Adoration des Mages, huile sur panneau d'épicéa, 120 × 78 cm, musée du Petit Palais (Avignon) [1]
  • Incrédulité de Thomas (1522), huile sur panneau, 38 × 29 cm, Rome, Galleria Borghese.
  • Le Christ et la femme adultère (1522 ca), huile sur panneau, 46 × 30,8 cm, Londres, National Gallery.
  • Adoration des Mages (1522 ca), huile sur panneau, 40 × 30 cm, Rome, Galleria Borghese.
  • Vierge à l'Enfant avec sainte Anne et des saints (1522-1523), huile sur panneau, 29,5 × 22,8 cm, Florence, Galerie des Offices.
  • Guerriers (1522-1526 ca), frammento, huile sur panneau, 24,8 × 25,4 cm, Hampton Court, Royal Collection.
  • Adoration des bergers (1524 ca), huile sur panneau, 30 × 42 cm, Bologne, Pinacoteca Nazionale
  • Jésus à douze ans enseignant au Temple (1524), peinture, 47 × 41 cm, Gemäldegalerie (Berlin)
  • Pilate montre Jésus au peuple (ou Ecce homo) (1524-1525 ca), huile sur panneau, Chantilly, Musée Condé.
  • La Vierge, l'enfant Jésus et saint Antoine abbé dans un paysage (1525), huile sur panneau, Chantilly, Musée Condé.
  • Le Christ devant Pilate (1525 ca), huile sur panneau, 45 × 39 cm, Musée des beaux-arts de Budapest
  • Le Christ et la Samaritaine (1525 ca), huile sur panneau, 65,5 × 45,2 cm, Vienne, Kunsthistorisches Museum.
  • Circoncision du Christ (1526 ca), huile sur panneau, 78,5 × 56,5 cm, Vienne, Kunsthistorisches Museum.
  • Le Christ et la femme adultère (1527 ca), huile sur panneau, 29 × 19 cm, Rome, Galleria Borghese.
  • Le Christ lave les pieds de ses disciples (1527 ca), huile sur panneau, 49,4 × 53,5 cm, Philadelphie, Museum of Art.
  • Pilate se lave les mains devant le peuple (1530 ca), huile sur panneau, 54 × 42,5 cm, Cambridge, Fitzwilliam Museum.
  • Le Massacre des Innocents, Rome, Galerie Doria-Pamphilj.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Image sur le site du musée