Ludovic Lamothe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamothe.

Ludovic Lamothe

Description de cette image, également commentée ci-après

Le compositeur haïtien Ludovic Lamothe

Informations générales
Nom de naissance Ludovic Lamothe
Naissance 12 mai 1882
Port-au-Prince, Drapeau d'Haïti Haïti
Décès 4 avril 1953
Port-au-Prince, Drapeau d'Haïti Haïti
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Activités annexes Chef d'orchestre, Arrangeur
Genre musical Musique classique, Kompa haïtien
Instruments Piano, Clarinettiste

Ludovic Lamothe, (12 mai 1882 - 4 avril 1953) est un compositeur de musique classique, pianiste et clarinettiste haïtien.

Enfance musicale[modifier | modifier le code]

Ludovic Lamothe est né le 12 mai 1882 à Port-au-Prince. Ses parents étaient artistes. Son père, Tacite Lamothe et son grand-père, Joseph Lamothe étaient pianistes. Sa mère, Virginie Sampeur, était à la fois une pianiste et une poétesse qui fut mariée au poète Oswald Durand.

Études musicales[modifier | modifier le code]

Ludovic Lamothe étudie le piano et la clarinette à l'institution Saint-Louis-de-Gonzague de Port-au-Prince.

En 1905, il rencontre son confrère pianiste et compositeur Justin Elie, avec lequel il va jouer et faire une tournée dans les principales villes d'Haïti.

En 1910, il obtient une bourse d'études qui lui permet de gagner le Conservatoire de Paris. Il y aura comme professeur le pianiste et compositeur français Louis Diémer.

Le Chopin noir[modifier | modifier le code]

En 1911, Ludovic Lamothe revient en Haïti. Il y donne des récitals privés et des leçons de piano pour assurer sa subsistance.

Frédéric Chopin est le compositeur préféré de Lamothe. En 1949, reconnu dans son pays, celui-ci est choisi comme interprète, à l'occasion d'une célébration du centenaire de la mort du compositeur, tenue au Théâtre de la Couronne. Il joue sa Polonaise en la bémol. C'est lors de cet évènement que Ludovic Lamothe est surnommé le Chopin noir.

Compositeur[modifier | modifier le code]

De formation classique, il intégra à ses compositions des influences vaudou et fit la promotion des genres musicaux nationaux, notamment de la méringue, pour laquelle il composa entre autres La Dangereuse et Nibo, lors des carnavals de Port-au-Prince. Le culte de la méringue s'intégrait dans une lutte générale patriotique contre l'occupation d'Haïti par les troupes américaines. Il participa à cette réappropriation du patrimoine culturel haïtien face à l'omniprésence culturelle et politique des États-Unis.

Lamothe resta le principal responsable de la musique officielle de la république d'Haïti jusqu'à sa mort, survenue le 4 avril 1953.

Œuvres pour piano ou orchestre[modifier | modifier le code]

  • Danses espagnoles
  • N° 1 en sol majeur
  • N° 2 en la mineur
  • N° 3 en fa mineur
  • N° 4 en si mineur
  • N° 5 en mi mineur
  • N° 6 Tempo di valse
  • N° 7 en ré mineur
  • N° 8 en mi mineur
  • N° 9 en sol mineur/majeur
  • Fleurs d'Haïti
  • La Dangereuse : méringue Haïtienne
  • Les Jasmines
  • Nibo (méringue de Carnaval)
  • Papillons noirs
  • Habanera (danza N° 1)
  • Danza N° 2
  • Danza N° 3
  • Danza N° 4
  • Retraite aux flambeaux
  • Scènes de carnaval
  • 1. Prélude
  • 2. Chanson d’amour
  • 3. Ballade
  • 4.Danse capoise
  • 5. Retraite aux flambeaux
  • Sous la tonnelle
  • Libellule : caprice pour piano
  • Tango pour piano
  • Scherzo
  • Gavotte dans le style ancien
  • Loco
  • Sobo
  • Sous la tonnelle
  • Feullet d’album N° 1
  • Feullet d’album N° 2
  • Évocation
  • Valse de concert en la bémol
  • Valse-impromptu
  • Souvenir – Intermezzo – Valse
  • Valse romantique
  • Déclaration

Liens externes[modifier | modifier le code]