Ludmilla de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Ludmilla de Bohême à la chapelle Sainte-Afre de l'église de Seligenthal
Fresque à l'église abbatiale de Seligenthal

Ludmilla de Bohême, née vers 1170 et morte le 4 août 1240 à Landshut en Bavière, était une princesse de Bohême, épouse en secondes noces du duc de Bavière et fondatrice de l'abbaye de Seligenthal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludmilla est l'une des filles du duc Frédéric Ier de Bohême et de son épouse Élisabeth de Hongrie. Elle épouse en 1184 Adalbert III, comte de Bogen (1165-1197) à qui elle donne trois fils :

  • Berthold IV, mort en 1218, qui épouse Cunégonde de Hirschberg
  • Adalbert IV, mort en 1248, qui épouse Richza de Dillingen
  • Diepold, mort en 1219, qui entre dans les Ordres à Ratisbonne

Ludmilla épouse en secondes noces en 1204 Louis Ier, duc de Bavière qui s'était opposé à son premier époux. Ce mariage permet à Louis de Bavière de s'allier à l'oncle de Ludmilla, Ottokar Ier de Bohême. De cette union est issu Otton II de Bavière. Louis Ier sera assassiné en 1231.

La duchesse de Bavière fonde après son veuvage une abbaye cistercienne, l'abbaye de Seligenthal, en 1232 qui est toujours consacrée au culte et à l'éducation des jeunes filles aujourd'hui. Elle y passa le reste de sa vie et y est inhumée.