Lucy Noël Leslie Martha, comtesse de Rothes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucy Noël Leslie Martha Dyer-Edwardes

Naissance 25 décembre 1878
Kensington, Londres
Décès 12 septembre 1956 (à 71 ans)
Hove, Sussex de l'Est
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique

Lucy Noël Leslie Martha Dyer-Edwardes (1878 - 1956) était une comtesse écossaise, connue pour avoir survécu au naufrage du Titanic.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant le Titanic[modifier | modifier le code]

Lucy Noël Leslie Martha est née à Kensington en Londres en Angleterre le 25 décembre 1878. Le 19 avril 1900, elle épousa le 19e comte de Rothes à l'âge de 21 ans. Noëlle était le seul enfant de Thomas et Clémentina Dyer-Edwardes. En 1902 est né son premier fils Malcolm et en 1909 est né son second et dernier fils John.

A bord du Titanic[modifier | modifier le code]

La comtesse embarqua à bord du Titanic à Southampton avec ses parents, sa cousine Gladys Cherry et sa femme de chambre Elisabeth Roberta « Cissy » Maioni. Les parents de la comtesse débarquèrent à Cherbourg tandis que cette dernière poursuivait la traversée en compagnie de sa cousine et de sa femme de chambre. La comtesse et sa cousine occupaient l'appartement de première classe B77 tandis que Maioni occupait la cabine attenante B79. Sur le Titanic, La comtesse eut le privilège de retrouver plusieurs de ses connaissances telles que M. et Mme Cavendish, M. Henry Forbes Julian, le colonel Weir, M. et Mme Taylor, M. Lambert-Williams, M. Cristopher Head, M. et Mme Duff Gordon, M. William Stead, Mme Molly Brown, M. et Mme Astor, M. Benjamin Guggenheim, M. et Mme Straus, les Harris, Mlle Dorothy Gibson, Mme Helen Candee, le major Archibald Butt, Jacques Futrelle, Edith Russel, etc.

La comtesse paya son billet sur le Titanic 86 £ 6 s soit 430,5 $ de cette époque.

Lors du naufrage, elle embarqua dans le canot no 8, qui comportait 28 occupants alors qu'il était prévu pour 65 et qui quitta le navire vers 1 h 10 du matin[1]. Après que le Titanic eut coulé, le responsable du canot, Thomas Jones voulut revenir sur les lieux du naufrage. La comtesse soutint cette idée avec quelques autres passagers dont Mlle Cherry et une passagère américaine mais la grande majorité y resta opposée et le canot ne fit pas demi-tour. La comtesse s'occupa d'abord des avirons, puis elle tint la barre du gouvernail et réconforta Maria Peñasco, jeune mariée espagnole et passagère de 1re classe dont le mari périt dans la catastrophe.

Après le Titanic[modifier | modifier le code]

Plus tard, Thomas Jones lui offrit la plaque de fer portant le numéro du canot qu'il fit monter sur médaillon et il entretint une correspondance avec elle. Pour récompenser Thomas Jones et Albert Crawford de leur courage, elle offrit à chacun d'eux une montre gravée. Durant la Première Guerre mondiale, elle s'engagea en tant qu'infirmière au sein de la Croix-Rouge.

Le comte de Rothes décéda en mars 1927 d'une blessure reçue lors de la Première Guerre mondiale et après une période de deuil la comtesse se remaria avec le colonel Claude MacFie à Londres. Elle mourut en septembre 1956 à Hove dans le Sussex à l'âge de 77 ans d'un arrêt cardiaque. Mlle Gladys Cherry et Mlle Maioni, quant à elles, décédèrent respectivement en 1965 et 1963.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Composition du canot 8

Liens externes[modifier | modifier le code]