Lucky Strike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucky.
Un paquet de cigarette de la marque, avec un avertissement de l'UE (ici, en allemand « fumer peut être mortel »).

Lucky Strike, introduite en 1871, est une marque de cigarettes américaine, appartenant au groupe British American Tobacco. Elle est représentée par un logotype connu, le bullseye (littéralement « œil-de-taureau », désignant la mouche d'une cible).

La Lucky Strike, la cigarette des GI's (le paquet faisait partie de la ration US Army Field ou C ration, la ration de combat des fantassins américains) est entrée dans la légende à la fin de la Seconde Guerre mondiale en étant associée à l'image des libérateurs qui les distribuaient aux populations libérées[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom "Lucky strike" est une référence à la période de la Ruée vers l'or, contemporaine de la création de la marque. À l'époque, un mineur qui tombait sur un bon filon avait un "lucky strike" (coup de chance). En optant pour ce nom, l'entreprise sous-entendait que ses cigarettes était quelque chose de précieux et rare[2].

L'autre explication comme quoi des cigarettes de marijuana auraient été dissimulées parmi les cigarettes ordinaires, justifiant le "coup de chance", n'est qu'une légende sans fondement[3].

Evolution de la marque[modifier | modifier le code]

Réclame française de 1924 (L'Illustration)

Cette marque est introduite pour la première fois en 1871 comme un mélange à fumer par R.A. Patterson de Richmond, Virginie. En 1916, la cigarette est introduite dans un paquet vert foncé par l'American Tobacco Company (en).

Le paquet devient blanc en 1942. Dans une campagne publicitaire bien connue qui affirme que la Lucky Strike s'en va-t-en guerre, l'entreprise prétend qu'elle participe ainsi à l'effort de guerre car l'encre verte contient du cuivre, plus utile pour fabriquer des armes. La vraie raison est qu'ils comptent séduire les femmes, la couleur blanche étant supposée plus attractive et symbole d'espoir[4].

En 1978, Brown & Williamson et Romain Caramalli achètent les droits d'exportation. En 1994, elle achète ceux pour les États-Unis. En 1996, les cigarettes avec filtre sont officiellement lancées à San Francisco, mais c'est seulement en 1999 qu'elles deviennent disponibles sur l'ensemble du territoire américain.

C'est le designer industriel Raymond Loewy qui a conçu son logotype. C'est aussi lui qui aurait eu l'idée de placer le logo Lucky Strike sur les deux faces du paquet qui, vide et jeté à terre restait lisible et continuait à faire son « autopromotion ».

Le slogan actuel des cigarettes Lucky Strike est « It's toasted » qui signifie « C'est grillé ». Ce slogan est dû à la méthode de fabrication des cigarettes dont le tabac de type « Burley » est grillé avant d'être inséré dans les cigarettes.

La présentation des paquets a changé début mars 2010, avec comme détails notables :

  • Le slogan se trouve sur la petite étiquette imprimée en haut du paquet et non plus sur le bullseye.
  • Le bullseye est maintenant orné d'un dégradée gris/noir et la marque est imprimée en couleur blanche, non plus en noir, sur fond toujours rouge.
  • Les côtés du paquet sont modifiés, ainsi le nom est désormais inscrit en dégradé rouge de deux tons différents, le côté droit se modifie et laisse à la place du nom, le même logo que celui sur l'avant du paquet qui était présent sur les ancien paquet dessous, ainsi que l'apparition du label PEFC.
  • La mention « Estd 1871 » sur l'étiquette rouge en haut a été remplacée par « Established since 1871 », et n'est plus écrit en noir mais en argent.
  • La mention « Original Red » sur la face avant du paquet est passée en caractère gras. De même la fine bande verte a disparu.
  • La feuille aluminium à l'intérieur du paquet est depuis peu remplacée par une feuille blanche plus écologique, labellisée PEFC. Retiré courant année 2010, pour revenir à l'emballage en aluminium.

Dans les arts[modifier | modifier le code]

La marque Lucky Strike apparaît souvent comme un symbole de la culture américaine profonde ou, selon le thème, de l'américanisation du monde. La plus notable de ses apparitions figure dans la série Mad Men[5]Don Draper, publicitaire des années 1960, est chargé de trouver un slogan pour la marque de cigarettes.

En France, un spot publicitaire (projeté dans les salles de cinéma) intitulé le marigot et réalisé par Gérard Jugnot en 1987 pour les allumettes Lucky Strike -législation oblige- est resté célèbre[6].

Types de cigarettes[modifier | modifier le code]

Il existe treize sortes de cigarettes :

  • les Classic, cigarettes normales
  • les Classic sans filtre
  • les Red, les plus courantes
  • les Silver light (remplacées par les blue light)
  • les Blue light
  • les Green mentholées
  • les Groove (tabac à rouler, vente uniquement en France)
  • les poivrées
  • les menthol poivrées
  • les Convertible au goût classique, convertible en menthol en écrasant une pastille de menthe située dans le filtre.
  • les Editions spéciales, ouverture originale du paquet.
  • les Original Tobacco, sans agents de saveur et de texture.
  • les Authentic, avec 94 % de tabac, sans additif.
  • les Convertible Fresh, avec la cigarette déjà mentholée, dont on peut augmenter l'effet menthol en écrasant une pastille de menthol située dans le filtre.
  • les Double Cold (Fresh), cigarettes comparables aux Convertibles classiques, mais ici deux pastilles de menthe sont présentes dans le filtre pour augmenter l'effet mentholé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roy Catesby Flannagan, The story of Lucky Strike, Steidinger Press, New York, 1938, 71 p.
  • (fr) Éric Godeau, Le tabac en France de 1940 à nos jours : histoire d'un marché, PUPS, Paris, 2008, 472 p. (ISBN 978-2-84050-561-7) (texte remanié d'une thèse de doctorat d'Histoire soutenue à Paris 1 en 2005)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]