Lucjan Rydel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Lucjan Rydel
par Stanislaw Wyspianski.
Recueil de poésies de Lucjan Rydel.

Lucjan Rydel (Lucjan Antoni Feliks Rydel) né le 17 mai 1870 à Cracovie et mort le 8 avril 1918 à Bronowice, était un dramaturge et poète polonais du mouvement artistique de la Jeune Pologne.

Il était le fils de Lucjan Rydel (1833-1895), chirurgien et ophtalmologiste, professeur et recteur de l'Université Jagellonne de Cracovie, et d'Helena Kremer, et petit-fils du philosophe Józef Kremer.

En 1900, le mariage entre Lucjan Rydel, poète bourgeois et Jadwiga Mikołajczykówna, une jeune paysanne née en 1883 et morte en 1936. Ce mariage révéla au grand jour les mésalliances entre les classes sociales. Malgré la joie apparente et les festivités, apparaît rapidement la mésalliance entre l'élite, politique et artistique, et le monde paysan[1]. L'écrivain et poète polonais Stanisław Wyspiański écrira un drame "Wesele" (Les Noces)[2] qu'Andrzej Wajda réalisera en film en 1973.

En 1904, Lucjan Rydel a écrit une pièce de théâtre de la "Nativité à Bethléem" dit "la Bethléem polonaise" (Betlejem polskie). Il était un poète très sensible et respectueux des traditions populaires de Pologne. Sa pièce prenait place dans cette tradition festive des fêtes de fin d'année autour de la crêche de Noël, les szopka de Cracovie.

Lucjan Rydel donna une image de la vie quotidienne de la petite classe moyenne polonaise avec la crainte du monde fantastique des démons, lié à la fois à la mythologie païenne et à la fois chrétienne.

En 1915, Rydel devient directeur du Théâtre Juliusz Słowacki de Cracovie, le temps d'une saison théâtrale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Zaczarowane koło
  • Betlejem polskie
  • Zygmunt August (trylogie dramatique) (1913)
  • Ferenike i Pejsidoros (1909)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Noces Andrzej Wajda
  2. Mythes polonais: autour de "La noce" de Stanisław Wyspiański, par Franciszek Ziejka,Jẹdrzej Bukowski, éditions Presses Universitaires du Septentrion, 2001

Sur les autres projets Wikimedia :