Lucius Cincius Alimentus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucius Cincius Alimentus (né vers -240 et mort vers -190) est un historien romain de langue grecque du IIIe siècle av. J.-C..

Biographie[modifier | modifier le code]

Sénateur romain, contemporain de Quintus Fabius Pictor, il fut éclipsé par ce dernier en tant qu'écrivain. Préteur en -210, il est nommé propréteur de la Sicile en -209/208, assurant le commandement de deux légions. Par la suite, il est fait prisonnier par le général Hannibal durant la deuxième Guerre punique, vers -208. Hannibal traite néanmoins avec un respect particulier ce prisonnier de guerre.

Cet épisode mouvementé de sa vie permit cependant à Cincius Alimentus, d'assister en témoin privilégié à l'affrontement entre Rome et Carthage. Il sut s'en souvenir dans ses écrits historiques.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Ses Annales se distinguent par le souci de rigueur de leur chronologie. Elles débutent avec le récit mythologique de l'arrivée d'Énée en Italie, pour s'achever par la deuxième guerre de Carthage contre Rome. Cincius y décrit aussi sa détention chez les Carthaginois.

Il eut l'occasion de s'informer, auprès d'Hannibal lui-même, sur les effectifs de l'armée carthaginoise lors de la traversée du Rhône, comme nous le révèle un fragment conservé par l'historien Tite-Live (Livre 21-38.2). Contrairement à d'autres historiens, il a su faire une nette distinction entre Rome et le Latium.

Selon Denys d'Halicarnasse, Cincius Alimentus avait daté avec précision la fondation de Rome en mentionnant la quatrième année de la douzième olympiade, soit -729. L'historien allemand Barthold Georg Niebuhr justifie l'écart avec la date communément admise (-753) par l'utilisation, par Cincius, d'un vieux calendrier romano-étrusque qui comptait l'année en 10 mois, et non en 12, à la suite d'une réforme ultérieure.

La renommée des annales de Cincius Alimentus fut telle qu'elles ont été semble-t-il utilisées par Florus, un auteur du Ier siècle ap. J.-C.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Pierre Arnaud-Lindet, Histoire et politique à Rome, éd. Pocket Agora 2001

Articles connexes[modifier | modifier le code]