Lucius Annaeus Cornutus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucius Annaeus Cornutus, stoïcien, natif de Leptis Magna en Afrique.

Précepteur et ami de Perse, qui lui adressa sa 5e satire, fut exilé par Néron, à cause de la liberté avec laquelle il avait jugé ses vers.

On a de lui un traité intitulé Survol de la tradition théologique grecque, en grec; il se trouve dans les Opuscula mythologica, de Thomas Gale, Cambridge, 1671, et a été publié à part par Friedrich Gotthilf Osann, Gœttingue, 1845, et plus récemment par I. Ramelli[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Oeuvres de Cornutus[modifier | modifier le code]

  • Abrégé des traditions relatives à la théologie grecque (Ier s.), trad. G. Rocca-Serra, Thèse, Paris, 1988.

Études sur Cornutus[modifier | modifier le code]

  • Pedro-Pablo Fuentes Gonzalez, "Cornutus", apud Dictionnaire des philosophes antiques, t. II, CNRS, 1994, p. 460-473. [1]
  • Jordi Pià, "De La nature des dieux de Cicéron à l' Abrégé de Cornutus. UNe nouvelle représentation des élites dans la réflexion théologique",
  • Jordi Pià, Philosophie et religion dans le stoïcisme impérial romain. Étude de quelques cas : Cornutus, Perse, Épictète et Marc-Aurèle, Thèse, Sorbonne, 2012.
  1. Cf. I. Ramelli, Compendio di teologia greca, Bompiani, Milan, 2003 (avec une trad. italienne); trad. française dans: H. van Kasteel, Questions homériques, Beya, Grez-Doiceau, 2012, pp. 3 à 80.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.