Lucius Aemilius Papus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aemilius Papus.

Lucius Aemilius Papus était un homme politique de la République romaine. Il est le fils de Quintus Aemilius Papus (consul en 282 et 278 av. J.-C.).

En 225 av. J.-C., il est consul. Il est envoyé avec deux légions pour défendre Ariminium. À Montepulciano, l'un de ses préteurs est battu par les Celtes. Mais les Gaulois préfèrent remonter la côte à l'approche de Papus. En même temps Regulus débarque à Télamon, coupant la retraite des Gaulois.

À Télamon, il rejoint les forces de Caius Atilius Regulus, où ils affrontent ensemble les Celtes sur deux fronts. Les Gaulois sont battus et Caius Atilius Regulus est tué et décapité. Près de 40 000 Gaulois sont tués et 10 000 faits prisonniers.

Après cette bataille, il poursuit la campagne contre les Gaulois, en allant en Ligurie, et en territoire Boiis, pour une action punitive. À son retour à Rome, il reçoit un triomphe.

En 220 av. J.-C., il est censeur avec Flaminius.

En 218 av. J.-C., il est l'un des cinq ambassadeurs envoyés à Carthage par Rome, après l'attaque des Carthaginois contre la ville alliée des Romains Sagumtum en Hispanie. C'est le début de la seconde guerre punique.

En 216 av. J.-C., il est triumvir à Rome, pour rechercher l'argent qui manque pour poursuivre la guerre contre les Carthaginois.