Lucius Aemilius Barbula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aemilius Barbula.

Lucius Aemilius Barbula, fils de Quintus et petit-fils de Quintus (dont l'un fut deux fois consul - 317 et 311 av. J.-C.), était un politicien et général romain.

Il a été élu consul en 281 av. J.-C. et entra en charge à partir du 1er mai ; il reçut le commandement des armées romaines durant les guerres samnites. Il a par la suite envahi le territoire de Tarente, ravageant les moissons et dévastant les vergers, ce qui provoqua l'appel à l'aide des Tarentins à Pyrrhus Ier roi d'Épire. Devant l'offensive samnite, il se replia d'abord sur Métaponte, puis, par la vallée du Bradanus, prit ses quartiers d'hiver sous les remparts de Venouse et n’en bougea plus jusqu'à la fin de son commandement annuel[1].
Entre le 10 et le 30 juillet 280 av. J.-C. du calendrier julien, les Romains célébrèrent le triomphe d’Aemilius Barbula pour ses victoires contre la coalition des Tarentins, des Samnites et des Sallentins[2].

Son fils Marcus Aemilius Barbula fut consul en 230 av. J.-C.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Carcopino, Profils de conquérants, Flammarion, 1961, p. 53.
  2. Jérôme Carcopino, Profils de conquérants, Flammarion, 1961, p. 57.