Lucine Amara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucine Amara (née Armaganian) (Hartford, ) est une soprano américaine d'origine arménienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie d'abord le violon avec Stella Eisner-Eyn, et chante dans le chœur du San Francisco Opera à partir de 1945. Elle commence à se produire en concert en 1947, tout en poursuivant sa formation à la « South California University ».

Elle débute au Metropolitan Opera de New York en 1950, dans la Voix Céleste de Don Carlos. Elle y chante d'abord de petits rôles, puis à partir de 1952 les premiers rôles, le plus souvent Leonora, Aida, Desdemona, Donna Elvira, Nedda, Mimi, Tosca, Butterfly, Antonia, Micaela, Tatyana, Ellen Ford, aux côtés des plus grandes vedettes de l'époque, Richard Tucker, Robert Merrill, Franco Corelli, Cesare Siepi, Nicolai Gedda, etc.

Elle parait aussi dans plusieurs théâtres lyriques aux États-Unis, et à l'étranger se produit à Rome (1954), Stockholm (1955), Glyndebourne (1957-58), Vienne (1960), et entreprend une importante tournée en Russie (1965) et en Chine (1983).

Artiste versatile et fine musicienne, Amara se retire de la scène en 1991 après plus de 40 ans de carrière. Elle a laissé quelques enregistrements notables, tel La Bohème, où elle chante Musetta aux côtés de Victoria de los Ángeles, Jussi Björling et Robert Merrill, sous la direction de Thomas Beecham (EMI, 1956), ainsi que Elsa dans Lohengrin, avec Sándor Kónya, dirigé par Erich Leinsdorf (RCA, 1965).

Sources[modifier | modifier le code]

  • David Hamilton, The Metropolitan Opera Encyclopedia, Simon & Schster, 1987. ISBN 0-671-61732-X