Lucilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lucille (impératrice))
Aller à : navigation, rechercher

Lucilla

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Lucilla

Naissance 7 mars 149
Décès 182
Ascendants
Conjoint

Annia Lucilla, dite Lucilla ou Lucille (7 mars 149-182), est la seconde fille de l'empereur Marc Aurèle et de l'impératrice Faustine la Jeune. Elle est donc l'une des sœurs aînées de Commode.


Biographie[modifier | modifier le code]

Son premier époux, l'empereur Lucius Verus - Musée du Louvre (Ma1170)

En 164, elle épouse l'empereur Lucius Verus (coempereur avec Marc Aurèle) et reçoit le titre d'Augusta. Pour ce mariage elle se déplace jusqu'à Éphèse, Vérus se trouvant en Orient pour mener la guerre parthique. Par ce mariage et ce voyage Marc Aurèle réaffirmait la concorde des deux empereurs, en même temps qu'il espérait peut-être modérer les ardeurs de la cour très fastueuse qui s'était créée autour de Vérus à Antioche. Les thèmes de la propagande impériale insistèrent alors sur la concorde des empereurs et la joie (hilaritas) suscitée par le mariage.

Ils ont une fille en 166, Aurelia Lucilla, qui par la suite épousa Claudius Pompeianus Quintianus, neveu du second mari de Lucille.

À la mort de Lucius Verus en 169 elle épouse Claudius Pompeianus et conserve le titre d'Augusta. D'après diverses sources Lucille accepte ce mariage à contre-cœur, Pompéianus n'étant pas d'une vieille famille sénatoriale. Elle eut plusieurs enfants de lui.

En 182, elle est mêlée à un complot destiné à éliminer son frère Commode, mais sans succès. Cela témoigne cependant de l'implication large du groupe familial, et en particulier des princesses dans la politique impériale, annonçant peut-être des phénomènes plus visibles sous les Sévères. Démasquée, Lucille est bannie à Capri, et assassinée la même année, alors qu'une vaste purge touchait ses proches et les milieux sénatoriaux, entamant une longue confrontation entre Commode et le Sénat.

Dupondius à l'effigie de Lucille.Date : 166-169 Le grand problème du monnayage de Lucille est de savoir si celui-ci a cessé après la mort de son mari Lucius Vérus ou, au contraire, a continué sous le règne seul de son père, Marc Aurèle.Description revers : Junon drapée et voilée, debout à gauche, tenant une patère de la main droite et un sceptre de la gauche ; à ses pieds, à gauche, un paon .