Lucien Daloz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lucien Daloz
Biographie
Naissance
à Syam (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 81 ans)
Notre Dame du Mont Roland
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Claude Flusin
Archevêque de Besançon
Précédent Marc-Armand Lallier André Lacrampe Suivant
Évêque de Langres
Précédent Alfred-Joseph Atton Léon Taverdet Suivant

Blason
« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn XV,13)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Lucien Daloz, né le à Syam dans le Jura et mort le , est un évêque français, archevêque de Besançon de 1980 à 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Lucien Daloz a suivi sa formation à Rome, à l'Université pontificale grégorienne où il a obtenu une licence de philosophie scolastique et un doctorat de théologie.

Il a été ordonné prêtre le pour le diocèse de Saint-Claude.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir été chapelain de Saint-Louis-des-Français à Rome pendant la fin de ses études, il a été vicaire dans la paroisse de Morez, avant de se consacrer à la formation. Il a ainsi été professeur au grand séminaire de Montciel à Lons-le-Saunier de 1958 à 1960 avant d'en devenir supérieur de 1961 à 1969. Il a ensuite été vicaire général du diocèse de Saint-Claude jusqu'en 1975.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Langres le , il a été consacré, en la cathédrale de Langres, le 19 octobre de la même année (en la Journée mondiale des Missions) par Mgr Claude-Constant Flusin, assisté de Mgr Alfred-Joseph Atton et Mgr Gilbert Duchêne. Le , il a été nommé archevêque de Besançon.

Il a été Président de la Commission française Justice et Paix (2000-2003) et également membre de la Commission de l'enseignement religieux puis de celle de la Mission universelle de l’Église.

Il fut l'auteur de plusieurs livres dont Chrétiens dans une Europe en construction (L'Harmattan-2004), Prier 15 jours avec sainte Jeanne-Antide Thouret (Nouvelle Cité-2007), Le pain de la vie et la coupe du salut : une initiation à la prière eucharistique (Parole et Silence-2008) et rédacteur de nombreux articles de la revue Prêtres Diocésains.

Le sa démission a été acceptée par le pape Jean-Paul II. Il s'est retiré au sanctuaire Notre-Dame du Mont-Roland aux environs de Dole dans le diocèse de Saint-Claude, son diocèse d'origine. Il y est décédé le . Il a été inhumé le dans le caveau des archevêques de la cathédrale Saint-Jean de Besançon. Il est désormais le quatorzième archevêque de Besançon à y reposer depuis la Révolution.

Devise[modifier | modifier le code]

« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean XV, 13).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Biographie sur le site de la conférence épiscopale française
  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org
Précédé par Lucien Daloz Suivi par
Marc-Armand Lallier
Blason-diocèse-Besançon.svg
Archevêque de Besançon
1980-2003
André Lacrampe