Luciano Lutring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Gitan.
Luciano Lutring

Luciano Lutring, dit « le Gitan », né le 30 décembre 1937 à Milan et mort le 13 mai 2013[1] à Arona, est un criminel italien, braqueur de banques ayant sévi en France et en Italie dans les années 1960, devenu par la suite peintre et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luciano Lutring transportait son pistolet-mitrailleur dans un étui à violon[1]. Grièvement blessé lors de son arrestation à Paris le 1er septembre 1965[2], il a été condamné par la justice française à 22 ans de prison. Georges Pompidou, le président français, le gracie, en 1973 ; Giovanni Leone, le président italien faisant de même en 1977. Luciano Lutring s'installe alors sur les rives du Lac Majeur et se consacre à la peinture et à l'écriture.

Il inspire le personnage principal de deux films : Wake Up and Die de Carlo Lizzani (1965), avec Robert Hoffmann et Gian Maria Volonté, ainsi que Le Gitan de José Giovanni (1975), avec Alain Delon dans le rôle-titre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrea Villani, Questo sangue. L'ultima rapina di Luciano Lutring, A.CAR., 2008. ISBN 8889079584.
  • Francesco Sannicandro, Nel cielo dei bar. Lutring, il bandito che non sparava, Effequ, 2011. ISBN 8889647728.
  • Andrea Villani, Luciano Lutring, Ugo Mursia Editore, 2012. ISBN 8842548456.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b AFP, « Incarné au cinéma en 1975 par Alain Delon, «Le Gitan» est mort », Le Parisien,‎ 13 mai 2013 (consulté le 13 mai 2013)
  2. (it) Piero Colaprico, « Milano, è morto Luciano Lutring: lo chiamavano 'il solista del mitra' », La Repubblica,‎ 13 May 2013 (consulté le 13 May 2013)